• Vassily Kandinsky, Die Raben [Les Corbeaux], 1907. Linogravure. Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Georges Meguerditchian
    Vassily Kandinsky, Die Raben [Les Corbeaux], 1907. Linogravure. Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Centre de création industrielle, Paris © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Georges Meguerditchian

Folklore


Mucem, J4— niveau 2
| Du mercredi 4 novembre 2020 au lundi 22 février 2021

  • Des prémices de l’art moderne à l’art le plus actuel, cette exposition retrace les relations parfois ambiguës qu’entretiennent les artistes avec le folklore.

Achetez vos billets

Sait-on que Vassily Kandinsky a commencé sa carrière en tant qu’ethnographe en Russie ? Que l’arrière-grand-père de Constantin Brâncuși était un bâtisseur d’églises traditionnelles en Roumanie ? Que Natalia Gontcharova a développé une peinture abstraite en s’inspirant de costumes espagnols, ou encore que Joseph Beuys déclarait voir dans le folklore un outil de compréhension pour le futur ?

Assimilé à la tradition, et donc en apparence à l’opposé de l’idée d’avant-garde, l’univers du folklore infiltre pourtant des pans entiers de la modernité et de la création contemporaine. Loin des clichés d’un passéisme suranné, les artistes ont pu y trouver une source d’inspiration, une puissance régénératrice, aussi bien qu’un objet d’analyse critique ou de contestation.

Des prémices de l’art moderne à l’art le plus actuel, cette exposition, conçue par le Centre Pompidou-Metz et le Mucem, retrace les relations parfois ambiguës qu’entretiennent les artistes avec le folklore. Elle permet également la rencontre entre histoire de l’art et histoire des sciences humaines : en effet, grâce aux fonds du Mucem, héritier du musée national des Arts et Traditions populaires, elle dévoile en parallèle l’invention d’une discipline, et permet des face-à-face inattendus.

L’exposition présente plus de 360 œuvres et objets, dont 190 pièces issues des collections du Mucem et près de 170 œuvres d’art moderne et contemporain dont une grande partie est conservée au musée national d’Art moderne, Centre Pompidou.


—Commissariat : Jean-Marie Gallais, responsable du pôle programmation au Centre Pompidou-Metz
—Marie-Charlotte Calafat, adjointe du département des collections et des ressources documentaires, conservatrice du patrimoine, responsable du secteur histoire au Mucem
—Chargé de recherche et d’exposition : Arnaud Dejeammes, Centre Pompidou-Metz
—Scénographie : Pascal Rodriguez
—Partenaires : PwC France et Afrique francophone, Caisse d’Epargne CEPAC
—L’exposition a été conçue et organisée par le Centre Pompidou-Metz (du 21 mars au 21 septembre 2020) en partenariat avec le Mucem.