International


Le Mucem, lieu de connaissance et d’échange ouvert sur le monde

C’est à l’entrecroisement des mondes méditerranéens et européens que le Mucem inscrit son action internationale. Inviter à la pluralité des regards et des trajectoires historiques, être un Musée non pas de La civilisation mais des civilisations, fortes de leurs singularités et de leurs points communs. C’est dans une logique d’échange, loin d’une démarche de rayonnement international que le Mucem invite à décentrer les regards et à renverser les perspectives autant que les approches.

C’est la raison pour laquelle le Mucem se propose de mener des coopérations fortes, fondées sur la réciprocité, avec des musées et des institutions en Méditerranée et en Europe. Ici une exposition avec Istanbul Modern, là une convention avec la Fondation Nationale des musée du Royaume du Maroc, un partenariat fort avec le Musée Benaki d’Athènes, ou un lien avec Alexandrie, Bruxelles ou Berlin, comme la participation à certains programmes de l'Union européenne.

Le Mucem s'est  également doté d'un Conseil international, composé de décideurs et de personnalités culturelles méditerranéennes et européennes. Ce Conseil international est un lieu d’échange, un laboratoire d’idées et de projets à l’échelle internationale. Cette dimension patrimoniale, institutionnelle, indispensable pour un musée national est prolongée par une démarche originale en direction des artistes, des collectifs, des lieux émergents, nés sur le pavé d’Athènes, de Madrid ou de Rome ou des «révolutions arabes» qui ont révélé de nouveaux acteurs, et de nouveaux espaces de dialogue. C’est autour de cette constellation de lieux qu’une Méditerranée de projets pourra voir le jour. Loin d’une approche simplement institutionnelle ou par pays, le Mucem sera à l’écoute de ces nouveaux acteurs et il en fait même une des priorités de son action internationale.

Le Mucem se veut également un lieu d’échange des savoirs et des savoirs-faire. A travers l’Institut méditerranéen des métiers du patrimoine (I2MP), il constitue une plateforme de rencontre des professionnels de la Méditerranée autour de problématiques communes: restaurer et mettre en valeur des mosaïques, mettre en valeur un site archéologique, collecter le patrimoine vivant, etc. Autant de thématiques retenues, dans le cadre d’un programme de formation qui va s’enrichir à partir des besoins et des attentes de nos partenaires internationaux.


Le Conseil international

Le Mucem a souhaité se doter d’un outil novateur pour appréhender les relations internationales de l’établissement: Le conseil international.

Il s’agit d’un organe consultatif, créé après consultation du conseil d’administration. Il est présidé par M. Yves Aubin de la Messuzière, ancien président de l’association de préfiguration du Mucem, et membre du conseil d’administration. Il se compose d’une dizaine de membres, choisis pour leur engagement en faveur de l’Europe et de la Méditerranée, ainsi que leur rôle de «tête de réseaux».

Il se réunit deux à trois fois par an et offre un moment de réflexion, de proposition et contribue à impulser les grandes orientations de l’établissement notamment dans les relations internationales. Il est un lieu de croisement des mondes et des points de vue. Il permet également une proximité avec des entreprises, des institutions, des diplomates et des décideurs d’Europe et de Méditerranée.

Depuis sa création et sa première réunion en mars 2014, Il a participé à l’inscription du Mucem dans les réseaux internationaux et européens.

Il a permis la signature d’un partenariat stratégique avec le groupe France Média Monde (France24, RFI, MC Doualiya), qui s’est traduit notamment par la coproduction d’une émission de télévision en français, en anglais et en arabe intitulée «La Méditerranée en Débats».

Il a permis d’appréhender de nouveaux horizons en encourageant et rendant possible des missions dans le golfe arabique (Qatar, Emirats arabes unis, Bahrain), en Israël et en Palestine.

Il est un des lieux de réflexion et d’échanges sur les enjeux internationaux dont le Mucem devrait se saisir: le positionnement thématique, l’approche géographique, les questions conflictuelles à traiter etc…

Liste des membres

Yves Aubin de La Messuzière, Président
Ancien ambassadeur, président de la Mission laïque française, membre du conseil d’administration du Mucem

Elie Barnavi
Universitaire et diplomate, ancien ambassadeur d’Israël en France, directeur scientifique du Musée de l’Europe à Bruxelles et professeur à l’université de Tel Aviv

Mounir Bouchenaki
Archéologue, directeur du Arab Regional Center for World Heritage (Unesco) depuis Doha

Jean Emmanuel Casalta
Directeur de la stratégie et du développement de France médias monde

Jean Ticory
Secrétaire général directoire de la Caisse d’épargne Provence-Alpes-Corse

Hermann Parzinger
Président de la Fondation pour le patrimoine culturel prussien à Berlin

Laurent Carenzo
Chef de Cabinet - Directeur stratégie et Communication de la la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille Provence

Marc Pierini
Ancien Chef de la Délégation de l'Union européenne, au Maroc, en Syrie, en Tunisie et Libye, et en Turquie

Mohamed Tozy
Politologue et universitaire

Giuliana Setari
Présidente Cittadellarte - Fondazione Pistoletto, Dena Foundation for Contemporary Art

Leila Shahid
Diplomate, ambassadeur de la Palestine auprès de l’Union européenne

Bruno Suzzareli
Ancien président du Mucem

Mourad Ezzine
Directeur du Centre pour l'intégration en Méditerranée

Anne Tallineau
Directrice générale déléguée de l'Institut français

 

Le Mucem, lauréat du Prix du Musée 2015 du Conseil de l’Europe


Le Prix du Musée 2015 du Conseil de l’Europe a été décerné au Mucem. Le musée a été choisi parmi les trois candidats présélectionnés par la Commission de la culture de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), lors d’une réunion vendredi dernier à Paris.

Selon la rapporteuse sur le Prix du Musée, Vesna Marjanovic (Serbie, SOC), ce musée est fondé sur « un concept original et novateur, situé dans un lieu époustouflant et doté d’une architecture exceptionnelle ; il remplit parfaitement tous les critères du Prix du Musée du Conseil de l’Europe ». Mme Marjanovic a fait l’éloge du musée qui se veut une « agora contemporaine » attirant un vaste public grâce à une programmation impressionnante (visites pédagogiques, débats avec des artistes et des écrivains, séminaires, festivals et concerts).

Le Prix du Musée du Conseil de l’Europe récompense chaque année, depuis 1977, un musée apportant une contribution importante à la connaissance du patrimoine culturel européen. Le musée lauréat reçoit une statuette en bronze de Joan Miró, « la femme aux beaux seins », qu’il conserve durant un an, ainsi qu’un diplôme.


Itinérances d'expositions


 

Junk, User guide

National Folk Museum, Séoul, Corée du Sud
Du 19 juillet 2017 au 31 octobre 2017
« Junk, User guide »

Une adaptation et une belle coopération entre les équipes du Mucem et les équipes du Folk Museum pour adapter l'exposition sur l'économie des restes et des déchets en Méditerranée, présentée à Marseille à la réalité coréenne.

Découvrir

 

Lieux saint partagés, Musée national de l'Histoire et de l'immigration

Musée national de l’Histoire de l’immigration, Paris
Jusqu’au 21 janvier 2018
« Lieux saints partagés. Coexistences en Europe et en Méditerranée »

Le Musée national de l’Histoire de l’immigration (Paris) propose une adaptation de l’exposition « Lieux saints partagés », présentée au Mucem en 2015. Ce projet présente un parcours différent, basé sur des situations et des œuvres inédites, en élargissant notamment son propos à l’Europe.

Découvrir

The Other Face ot the moon

Asia Culture Center, Gwangju, Corée du Sud
Du 26 octobre 2017 au 25 février 2018
« The Other Face of the Moon »

Vingt-cinq artistes asiatiques, coréens pour la plupart, ont effectué une résidence au Mucem entre mai et juin 2017 afin de découvrir les collections ethnographiques européennes du musée et de s’en imprégner. Certains se sont librement inspirés de leurs découvertes, d'autres en ont fait une lecture plus littérale. Ils présentent leurs regards et leurs inspirations croisées entre Asie et Méditerranée pour questionner le concept de modernité dans le cadre de l’exposition « The Other Face of the Moon », présentée à Gwangju (Corée du Sud). Elle mêle œuvres d’art contemporain et objets des collections du Mucem.

Découvrir

Lieux saint partagés, palais Dar El Bacha Marrakech, Maroc

Musée des Confluences, palais Dar El Bacha, Marrakech, Maroc
Du 18 décembre 2017 au 19 mars 2018
« Lieux saints partagés »

Après le Mucem en 2015, et le musée du Bardo de Tunis en 2016, l’exposition « Lieux saints partagés » poursuit son voyage en Méditerranée : elle est présentée au palais Dar El Bacha, réouvert pour l’occasion. Proposant un regard différent sur les comportements religieux des populations méditerranéennes, elle met en évidence l’un des phénomènes les plus intéressants – et méconnus – de la région, à savoir le partage et l’échange entre les trois religions monothéistes. Cette exposition est le fruit d'un partenariat exceptionnel avec la Fondation nationale des musées du Royaume du Maroc (FNM).

Découvrir

J'y crois, j'y crois pas, Musée de Bretagne

Musée de Bretagne, Rennes
Jusqu’au 1er avril 2018
« J’y crois, j’y crois pas »

Cette exposition s’intéresse aux pratiques magiques et sorcellaires d’hier et d’aujourd’hui en terres bretonnes. Reprenant le propos de l’exposition « Bonne fortune et mauvais sort », présentée en 2016 à l’abbaye de Daoulas (Finistère), elle contient plus de 90 pièces prêtées par le Mucem.

Découvrir