• Mon MuCEM
    Déjà inscrit
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour MuCEM - Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    To prevent automated spam submissions leave this field empty.
    Inscrivez-vous
    Inscrivez-vous à Mon MuCEM afin de bénéficier de nombreux avantages.
    Stay
-A +A

Le Fort Saint-Jean

UN NOUVEAU LIEU DE VIE

Érigé au XVIIe siècle, le fort Saint-Jean a été entièrement restauré en vue de l’ouverture du MuCEM. Accessible au public pour la première fois de son histoire, ce monument historique est aujourd’hui un véritable lieu de vie, offrant de multiples propositions : expositions, spectacles, parcours historique ou botanique…

 

Le fort Saint-Jean permet de profiter d’un cadre exceptionnel sur 15 000 m2, librement accessibles.

Ce monument historique a des allures de petit village, avec la tour du Roi René et la tour du Fanal dressées à chaque extrémité, sa chapelle, sa fontaine, son café, et son dédale de cours, de places et de rues. Au fil de la déambulation, on passe d’arcades en salles voûtées et de jardins suspendus en points de vue panoramiques sur Marseille et la Méditerranée. Si le fort Saint-Jean se prête particulièrement à la visite-promenade, celle-ci est l’occasion de multiples découvertes culturelles.

 


 

La place d’Armes

Située à l’arrivée de la passerelle du J4, la place d’Armes est une agora en plein air, où l’on se retrouve pour un moment de détente ou un pique-nique. En été, elle accueille les spectacles, projections cinéma et rencontres de la programmation artistique et culturelle du MuCEM.

 

Le Parcours historique

Les salles de la Galerie des officiers (bas) et la salle du Corps de garde accueillent des dispositifs audiovisuels immersifs retraçant, pas à pas, l’histoire du site de 49 avant J.-C. à nos jours. Le parcours se poursuit dans les espaces extérieurs, le long du « chemin de ronde » et des remparts, du haut desquels on contemple Marseille et ses 26 siècles d’histoire.

 

Le Jardin des Migrations

Dans les espaces extérieurs, le Jardin des Migrations (12 000 m2) offre une promenade paysagère évoquant, en quinze tableaux, l’histoire des migrations et des plantes méditerranéennes.

 


 

La « visite-promenade » du fort Saint-Jean peut s’accompagner de la découverte des différentes expositions présentées dans les salles aménagées à cet effet :

 

La Galerie d’actualité

Elle est dédiée à la présentation de l’actualité des collections du MuCEM (dons, acquisitions, restaurations, etc.) à travers des « expos-dossiers » thématiques.

 

Le bâtiment Georges-Henri Rivière

Sur la place d’Armes, le « GHR » est un espace d’expositions temporaires de 320 m2 consacré à la création contemporaine.

 

La chapelle

Nichée à l’entrée de la cour de la Commande, la chapelle médiévale réserve ses 10 mètres de hauteur sous plafond à l’accueil d’œuvres et d’installations d’art contemporain.

 


 

Le fort Saint-Jean comprend enfin un espace destiné à la formation professionnelle : l’Institut méditerranéen des métiers du patrimoine (I2MP), installé dans le bâtiment revêtu de cuivre de la cour de la Commande.

 


 

Histoire : 

Deux passerelles entre passé et présent

« Au carrefour des deux passerelles du MuCEM, le fort Saint-Jean est le point de jonction entre la ville et le musée »

 

Le fort Saint-Jean est un complexe militaire indissociable de l’histoire de Marseille. Si ses fondations remontent à la fin du xiie siècle, la construction du fort à l’emplacement de l’ancienne commanderie de Saint-Jean de Jérusalem date du XVIIe siècle, lorsque Louis XIV décide de renforcer les défenses de la ville. Il conservera une vocation militaire pendant plus de trois siècles. Servant de dépôt de munitions allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale, il est gravement endommagé par une explosion accidentelle en 1944.

 

Le fort Saint-Jean est classé monument historique en 1964, puis placé sous la tutelle du ministère de la Culture. Le DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines) y siège de 1970 à 2005. Dans la perspective de l’ouverture du MuCEM, les travaux de restauration du fort ont été conduits sous la maîtrise d’œuvre de François Botton, architecte en chef des Monuments historiques.

 

Le fort est relié au J4 par une passerelle de 115 mètres de long. Une seconde passerelle, d’une longueur de 70 mètres, est dressée entre le fort et le parvis de l’église Saint-Laurent, dans le quartier du Panier, assurant ainsi une continuité entre la partie la plus ancienne de la ville et les nouveaux équipements culturels rassemblés sur le boulevard du littoral. Au carrefour des deux passerelles du MuCEM, le fort Saint-Jean constitue un véritable point de jonction entre la ville et le musée, entre l’histoire et son écrin contemporain.

Partager
 

Le fort Saint-Jean, dont les fondations remontent à la fin du XIIe siècle, est un complexe militaire et civil indissociable...
    Découvrez les secrets du jardin des migrations en sons et en images     Surplombant le port de Marseille, lieu d’...
Expositions passées
GHR | Fragments I : Du 13 mai au 28 septembre 2015
EXPOSITION TEMPORAIRE 320 m2Bâtiment Georges Henri Rivière (GHR)Au fort Saint‐Jean ‐ Marseille   TRACES… FRAGMENTS D’UNE...
La FPC, née en 1971, est la seule organisation professionnelle représentative des promoteurs immobiliers du secteur privé...