• La pinque la fileuse fin du xv e siecle, Collection de la cci Marseille Provence (c) f. jonniaux ccimp
    La pinque la fileuse fin du xv e siecle, Collection de la cci Marseille Provence (c) f. jonniaux ccimp
  • Le vaisseau le marseillois (1762_1794), Collection de la cci Marseille Provence (c) f. jonniaux ccimp
    Le vaisseau le marseillois (1762_1794), Collection de la cci Marseille Provence (c) f. jonniaux ccimp
  • Le vaisseau languedoc (1763_1799), Collections des musées de Marseille (fonds du vieux Marseille) (c) f. jonniaux ccimp
    Le vaisseau languedoc (1763_1799), Collections des musées de Marseille (fonds du vieux Marseille) (c) f. jonniaux ccimp
  • La tartane marseillaise xv e Siecle, Collection de la cci Marseille Provence (c) f.jonniaux ccimp
    La tartane marseillaise xv e Siecle, Collection de la cci Marseille Provence (c) f.jonniaux ccimp

Parade


J4 niveau 2 | Du mercredi 29 juin 2016 au lundi 24 octobre 2016

Les modèles réduits développent un étrange pouvoir de fascination... De nombreuses personnes y trouvent le support de leurs rêves d’enfance ; d’autres y cherchent des éléments sur l’évolution des techniques ou admirent l’habileté de leurs créateurs, qu’ils aient été charpentiers de marine, matelots désœuvrés ou « ships lovers ».

Trois-mâts, galiotes, bricks, tartanes, cargos, paquebots, pétroliers... Tous ces bateaux, partis du port de Marseille pour sillonner la Méditerranée et « l’au-delà de Suez » cher à Louis Brauquier, sont conservés en modèles réduits par la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence, dans les coulisses secrètes du Palais de la Bourse. En ce début de XXIe siècle, ces fragiles maquettes ont gardé intact leur pouvoir de fascination. Elles raniment en nous l’enfant épris de fabuleux voyages... Elles témoignent de l’évolution des techniques navales... Et elles révèlent aussi l’incroyable talent des maquettistes, charpentiers de marine du XVIIIe siècle ou simples « ship lovers », qui réalisèrent souvent, après des centaines d’heures de travail, de véritables œuvres d’art. Avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence, le Mucem a voulu rendre à la lumière ces navires qui voguent dans nos mémoires. Voici une centaine de maquettes rassemblées sur le miroir des flots, toutes échelles et époques confondues, ainsi mises en scène par l’artiste Stéphan Muntaner.

Certains de ces navires voguent dans notre inconscient collectif, tels « Normandie », « La Marseillaise », « Calypso », « Richelieu » ou « Surcouf »… On ne peut être qu’émerveillé par la beauté des lignes, le galbe des carènes, que stupéfait par les coloris et les pavillons de certains voiliers ou vapeurs, mais aussi séduit par la silhouette des engins motorisés qui les survolent, depuis les biplans des origines jusqu’aux supersoniques d’aujourd’hui... De bien délicats objets en vérité, représentatifs de l’histoire des transports maritimes et aériens dans le Bassin méditerranéen. Cette « Parade », nous le savons, ne dégénérera pas en bataille navale !

Pour le premier jour d’ouverture aux publics de l’exposition, le mercredi 29 juin 2016, les visiteurs du Mucem seront invités à 17h00 au fort Saint-Jean à découvrir une parade proposée par une centaine de jeunes « artistes » marseillais !


Commissariat : Patrick Boulanger, conservateur du patrimoine de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence
Isabelle Marquette, conservatrice du patrimoine au Mucem
Scénographie : Stéphan Muntaner, artiste

Installation réalisée avec la contribution exceptionnelle de la CCIMP
Avec le mécénat de DCNS et Groupama Méditerranée

Partenaires et mécènes

DCNS et Groupama Méditerranée