Riz amer © DR

Riz amer (Riso amaro)

Du cinéroman au roman-photo

Cinéma

De Giuseppe De Santis (Italie, 1949, 1h48)

Après avoir volé un collier, un jeune voyou, Walter, et sa complice, Francesca, se mêlent à un convoi de travailleuses qui part vers les rizières. Reconnu par la police, Walter est contraint de se cacher tandis que Francesca réussit à passer pour une des femmes qui partent travailler. Mais Silvana, une ouvrière, va, pour son malheur et celui de Walter, s’intéresser à leur histoire…

Grand film néoréaliste pour son regard documentaire sur la condition des ouvrières saisonnières qui, depuis les rizières de la plaine du Pô, rêvent d’une vie facile à travers les images factices des fotoromanziRiz amer reprend aussi les codes du « film noir », alors très en vogue aux États-Unis, en mêlant intrigue policière et érotisme (à peine) voilé.

« (…) Quant à la beauté de Silvana Mangano dans ce film, elle repose, contrairement à la beauté des stars, sur l’absence de coupure radicale entre ce corps-là, à l’avant-scène du film, et les corps prolétaires et paysans des seconds rôles et des figurants ; si elle est la plus belle des mondine, cette beauté ne fait jamais d’elle un être d’une autre essence et ne la coupe jamais, à l’écran, de ce corps multiple des travailleuses dont elle n’est, en quelque sorte, que l’émanation, le prolongement réussi, l’expression la plus parfaite. »

Alain Bergala, Les Cahiers du cinéma n° 350, août 1983

 

Dans le cadre du cycle « Du cinéroman au roman-photo »

En complément de l’exposition « Roman-Photo », le Mucem et dfilms proposent une programmation cinéma à découvrir du 18 au 21 janvier à l’auditorium du musée : « Du cinéroman au roman-photo ».  

Depuis les premières expérimentations du cinéma muet jusqu’aux outrances formelles de Dario Argento, entre raretés néoréalistes et chefs-d’œuvre intemporels, entre coups de foudre et coups de couteaux ; il s’agit de montrer les relations incestueuses qu’entretiennent, depuis plus d’un siècle, cinéma et roman-photo.

Dans le cadre de la manifestation de dfilms : « ADDICTION à l’œuvre, une histoire de cinéma qui s’accorde aux autres arts de 1895 à 2019 ».

 

Tarif

6/4 €

Lieu Auditorium
Horaires

Dimanche 21 janvier à 11h

Voir aussi

  • Tenebres © 1982 Sygma Cinematografica, droits réservés

    Du cinéroman au roman-photo

    Autour de l'exposition « Roman-Photo​ »

    En savoir plus
  • Dario Argento_Tenebres © 1982 Sygma Cinematografica All rights reserved

    Conférence d‘ouverture

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • Les Mysteres de N.Y © Lobster

    Les Mystères de New York (The Exploits of Elaine)

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • La Jetee_3 © Tamasa Distibution

    Les Vampires / Le Mensonge amoureux / La Jetée

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • Cheik blanc_© Tamasa Distribution

    Colloque de chiens / Le Cheik blanc

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • L'oiseau au plumage de cristal © 1970 Seda Spettacoli SPA All rights reserved

    L’Oiseau au plumage de cristal (L'Uccello dalle piume di cristallo)

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • Le chat à neuf queues © 1971 Seda Spettacoli SPA All rights reserved

    Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code)

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • Tenebres © 1982 Sygma Cinematografica, droits réservés

    Ténèbres (Tenebre)

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • © DR

    L’Enfance nue

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus
  • Phenomena © 1984 DAC FILM All rights reserved

    Phenomena

    Du cinéroman au roman-photo

    En savoir plus