• Mon MuCEM
    Déjà inscrit
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour MuCEM - Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    To prevent automated spam submissions leave this field empty.
    Inscrivez-vous
    Inscrivez-vous à Mon MuCEM afin de bénéficier de nombreux avantages.
    Stay
-A +A

PICASSO, « UN GÉNIE SANS PIÉDESTAL »

PICASSO ET LES ARTS ET TRADITIONS POPULAIRES

MuCEM J4 (1150 m²)

Du 27 avril 2016 au 29 août 2016

 

« L’art oblige l’artiste à ne pas s’isoler ; il le soumet à la vérité la plus humble et la plus universelle. C’est pourquoi les vrais artistes ne méprisent rien ».

 

Albert Camus. Discours de Suède. Discours de réception de Prix Nobel de littérature, prononcé à Oslo, le 10 décembre 1957.

 

Le MuCEM présente du 27 avril au 29 août 2016 une grande exposition de 270 oeuvres qui s’attache à montrer comment Picasso, tout à la fois inscrit dans son époque et attaché à ses racines, a nourri son travail d’influences issues des arts et traditions populaires. Le parcours, divisé en quatre sections, met en miroir des chefs-d’œuvre de l’artiste avec des objets-références issus des riches collections du Mucem. Grâce à des prêts exceptionnels et au soutien de nombreuses collections publiques et privées, françaises et internationales, parmi lesquelles il convient de citer le riche partenariat avec le Musée national Picasso-Paris, l’exposition permet de réunir des œuvres essentielles et iconiques, mises en perspective avec des découvertes inédites.

 

Après avoir évoqué l’aspect sacré de ces sources, essentiellement espagnoles, le propos met en évidence cette présence des souvenirs dans l’inspiration de l’artiste. Sont ainsi illustrés des thèmes et des motifs mémoriels récurrents chez Picasso, fasciné en particulier par l’univers de la parure (Jacqueline à la mantille), de la musique, du cirque (L’Acrobate bleu), de la tauromachie (Tête de taureau) et du jouet, par exemple.

 

L’exposition est ensuite construite autour de rencontres faites par Picasso avec des personnalités ayant affirmé un savoir-faire artisanal qui pouvait nourrir sa propre expérience et ses propres recherches. Sont alors successivement développées les incursions de l’artiste dans la connaissance du travail du bois (Paco Durrio), de la céramique (Suzanne et Georges Ramié et l’atelier Madoura), de l’orfèvrerie (François Hugo), de la linogravure (Hidalgo Arnéra), du cinéma (Robert Picault), du textile (Marie Cuttoli) et de la tôle découpée (Lionel Prejger).

 

La question de l’utilisation du quotidien dans sa dimension la plus prosaïque (les objets de rebut), mais aussi la plus personnelle, s’exprime dans un très bel ensemble de sculptures d’assemblage (La Guenon et son petit) dans lesquelles se lisent aisément les objets glanés et les matériaux recyclés.

 

L’art au XXe siècle a souvent joué avec ses origines pour construire un nouveau rapport au monde. Les racines de Picasso sont multiples. Parmi ces fondations, l’environnement de son enfance fut un terreau très fertile. Les objets du quotidien auxquels Georges Henri Rivière rend hommage au sein du musée des arts et traditions populaires, qu'il crée en 1937, font infiniment partie du bagage affectif et esthétique de l'artiste. Les collections du Mucem qui jalonnent le parcours ont été choisies parmi les objets acquis par Georges Henri Rivière, comme autant d'échos au travail de Picasso. Fort de cette connaissance à la fois intime et universelle, Picasso s’affirme alors lui-même comme le véritable signal d’une nouvelle culture populaire.

 


 

Commissariat général :

Joséphine Matamoros, conservateur en chef du patrimoine, directrice honoraire du Musée d’art moderne de Céret, directrice du Musée d’art moderne de Collioure

Bruno Gaudichon, conservateur en chef du patrimoine, conservateur de La Piscine-Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix

Emilie Girard, conservateur du patrimoine, responsable du Centre de Conservation et de Ressources du Mucem.

Scénographie : Jacques Sbriglio, architecte, scénographe

 


 

Avec le soutien exceptionnel du Musée national Picasso-Paris

 

Avec le soutien de La Fondation d’entreprise PwC France et Afrique francophone pour la Culture et la Solidarité, Mécène fondateur du Mucem

Partager
 

Lieu : J4 | 2ème étage du J4

Type de public :

Tout Public

Jours et horaires :

J4 | Du 27 avril 2016 au 29 août 2016
Joséphine Matamoros a dirigé le Musée d’art moderne de Céret de 1986 à 2012, le musée d’art moderne de Collioure...
Joséphine Matamoros et Bruno Gaudichon ont été co-commissaires des expositions Picasso. Objets de peintre/peintre d'...
Commissaire
Au cours de ses études en histoire de l’art et ethnologie, Emilie Girard se spécialise en antiquité tardive et débute...
Commissaire
Jacques Sbriglio est architecte urbaniste. Il dirige l’agence Sbriglio architectes installée au cœur de la métropole...
Scénographe
En quoi les arts et traditions populaires trouvent-ils un écho dans l’œuvre de Picasso ? Picasso était très...

Vidéos

Informations pratiques

RÉSERVATIONS ET RENSEIGNEMENTS
04 84 35 13 13
reservation@mucem.org / mucem.org

 


TARIFS

 

Billets MuCEM
Expositions permanentes et temporaires 9,5 € / 5 €

 

Billets famille
Expositions permanentes et temporaires 14 €

 

Visites guidées 12 € / 9 €

 

Audioguide 2 €

 

>  L’accès aux espaces extérieurs et jardins du MuCEM est libre et gratuit dans les horaires d’ouverture du site. L’accès aux expositions est gratuit pour tous, le premier dimanche de chaque mois.

> Gratuité des expositions pour les moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de minima sociaux, les personnes handicapées et accompagnateur et les professionnels.

> Gratuité des expositions permanentes uniquement pour les enseignants titulaires d’un Pass Éducation et les 18 - 25 ans.

 


 

ÉVITEZ LES FILES D’ATTENTE

Achat en ligne sur mucem.org, fnac.com, ticketnet.com, digitick.com et espaceculture.net

> Achetez directement votre billet

 


 

HORAIRES D’OUVERTURE

Ouvert tous les jours sauf le mardi, le 1er mai, le 25 décembre
Horaire d’automne (du 1er septembre au 31 octobre) : 11 h - 19 h
Horaires d’hiver (du 1er novembre au 30 avril) : 11 h - 18 h
Horaires de printemps (du 2 mai au 3 juillet) : 11 h - 19 h
Horaires d’été (du 4 juillet au 31 août) : 10 h - 20 h

 

Nocturne le vendredi jusqu’à 22 h (du 2 mai au 31 octobre)

 

Fermeture des caisses 45 minutes avant la fermeture du musée.
Évacuation des salles d’expositions 15 minutes avant la fermeture.

 


 

VISITEURS EN GROUPES

> Les visites en groupes (à partir de 7 personnes), dans les espaces d’expositions et les espaces extérieurs du site, se font uniquement sur réservation, au plus tard quinze jours à l’avance pour les visites guidées et une semaine pour les visites autonomes.

 

> Horaires réservés aux groupes : 9 h - 11 h.
(Excepté du 4 juillet au 31 août). Réservations obligatoires.

 


 

ACCÈS

Entrée basse fort Saint-Jean : 201, quai du Port.
Entrée Panier : parvis de l’église Saint-Laurent.
Entrée J4 : 1, esplanade du J4.

 

Métro Vieux-Port ou Joliette.
Tram T2 République / Dames ou Joliette.
Bus 82, 82s, 60, Littoral Major / fort Saint-Jean, 49 Église Saint-Laurent, Ligne de nuit 582.
Parkings payants Esplanade du J4 / Vieux-Port / fort Saint-Jean et Hôtel de Ville.

 


 

RÉSEAUX SOCIAUX

facebook.com/lemucem
twitter.com/MuCEM_Officiel
instagram.com/mucem_officiel
 

Programmation

La programmation en lien avec l'exposition Picasso sera mise en ligne prochainement. 

 

Consultez l'agenda pour suivre la programmation du Mucem 

Visites et activités

Les visites et activités en lien avec l'exposition Picasso seront mises en ligne prochainement. 

 

Éditions

LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION : Picasso et les arts et traditions populaires 

 

Ouvrage collectif, sous la direction de Bruno Gaudichon, conservateur en chef du patrimoine, et Joséphine Matamoros, conservatrice en chef du patrimoine.

Avec les contributions de :

Jacques Durand, Clare Finn, Philippe Forest, Émilie Girard, Cécile Godefroy, Salvador Haro González, Brigitte Léal, Teresa Ocaña, Virginie Perdrisot, Eduard Vallès, Sylvie Vautier.

 

Le catalogue de l’exposition Picasso et les arts et traditions populaires propose une lecture inédite de l’œuvre de Picasso en examinant dans le détail la façon dont Picasso s’est approprié les savoir-faire artisanaux et les thèmes traditionnels de l’Espagne populaire. Les spécialistes des différents univers qu’il a explorés, du cirque à la tauromachie en passant par le flamenco, expliquent comment il les a utilisés, renouvelés ou bien la manière dont il a participé à leur développement. Deux entretiens inédits, avec Claude Picasso et Lionel Prejger, viennent compléter les récits des collaborations de Picasso avec les meilleurs artisans de son époque. Ils révèlent encore le génie de l’artiste, qui a su magnifier l’artisanat et gommer, dans son œuvre, la frontière pourtant tenace qui le sépare des beaux-arts.

 


 

Coédition Mucem / Gallimard

21 x 28 cm - 288 pages - Relié à bords francs - 300 illustrations

35 € TTC

ISBN : 978-2-07-017868-1

Parution : 22 avril 2016

 


 

Les librairies – boutiques du J4 et du fort Saint-Jean sont ouvertes

tous les jours (sauf le mardi) aux heures d’ouverture du Mucem

Catalogues d’exposition

Catalogues d’exposition
un génie sans piédestal

[DOSSIER PEDAGOGIQUE] Picasso

Partager
 

[AUDIOGUIDE] PICASSO

Audioguide disponible en français et anglais.

 

Tarif unique de location 2€

 

Disponible aux points billetterie du MuCEM (J4 et fort Saint-Jean)

Partager
 

PICASSO, « UN GÉNIE SANS PIÉDESTAL »

MuCEM J4 (1150 m²)

Du 27 avril 2016 au 29 août 2016

 

« L’art oblige l’artiste à ne pas s’isoler ; il le soumet à la vérité la plus humble et la plus universelle. C’est pourquoi les vrais artistes ne méprisent rien ».

 

Albert Camus. Discours de Suède. Discours de réception de Prix Nobel de littérature, prononcé à Oslo, le 10 décembre 1957.

 

Le MuCEM présente du 27 avril au 29 août 2016 une grande exposition de 270 oeuvres qui s’attache à montrer comment Picasso, tout à la fois inscrit dans son époque et attaché à ses racines, a nourri son travail d’influences issues des arts et traditions populaires. Le parcours, divisé en quatre sections, met en miroir des chefs-d’œuvre de l’artiste avec des objets-références issus des riches collections du Mucem. Grâce à des prêts exceptionnels et au soutien de nombreuses collections publiques et privées, françaises et internationales, parmi lesquelles il convient de citer le riche partenariat avec le Musée national Picasso-Paris, l’exposition permet de réunir des œuvres essentielles et iconiques, mises en perspective avec des découvertes inédites.

 

Après avoir évoqué l’aspect sacré de ces sources, essentiellement espagnoles, le propos met en évidence cette présence des souvenirs dans l’inspiration de l’artiste. Sont ainsi illustrés des thèmes et des motifs mémoriels récurrents chez Picasso, fasciné en particulier par l’univers de la parure (Jacqueline à la mantille), de la musique, du cirque (L’Acrobate bleu), de la tauromachie (Tête de taureau) et du jouet, par exemple.

 

L’exposition est ensuite construite autour de rencontres faites par Picasso avec des personnalités ayant affirmé un savoir-faire artisanal qui pouvait nourrir sa propre expérience et ses propres recherches. Sont alors successivement développées les incursions de l’artiste dans la connaissance du travail du bois (Paco Durrio), de la céramique (Suzanne et Georges Ramié et l’atelier Madoura), de l’orfèvrerie (François Hugo), de la linogravure (Hidalgo Arnéra), du cinéma (Robert Picault), du textile (Marie Cuttoli) et de la tôle découpée (Lionel Prejger).

 

La question de l’utilisation du quotidien dans sa dimension la plus prosaïque (les objets de rebut), mais aussi la plus personnelle, s’exprime dans un très bel ensemble de sculptures d’assemblage (La Guenon et son petit) dans lesquelles se lisent aisément les objets glanés et les matériaux recyclés.

 

L’art au XXe siècle a souvent joué avec ses origines pour construire un nouveau rapport au monde. Les racines de Picasso sont multiples. Parmi ces fondations, l’environnement de son enfance fut un terreau très fertile. Les objets du quotidien auxquels Georges Henri Rivière rend hommage au sein du musée des arts et traditions populaires, qu'il crée en 1937, font infiniment partie du bagage affectif et esthétique de l'artiste. Les collections du Mucem qui jalonnent le parcours ont été choisies parmi les objets acquis par Georges Henri Rivière, comme autant d'échos au travail de Picasso. Fort de cette connaissance à la fois intime et universelle, Picasso s’affirme alors lui-même comme le véritable signal d’une nouvelle culture populaire.

 


 

Commissariat général :

Joséphine Matamoros, conservateur en chef du patrimoine, directrice honoraire du Musée d’art moderne de Céret, directrice du Musée d’art moderne de Collioure

Bruno Gaudichon, conservateur en chef du patrimoine, conservateur de La Piscine-Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix

Emilie Girard, conservateur du patrimoine, responsable du Centre de Conservation et de Ressources du Mucem.

Scénographie : Jacques Sbriglio, architecte, scénographe

 


 

Avec le soutien exceptionnel du Musée national Picasso-Paris

 

Avec le soutien de La Fondation d’entreprise PwC France et Afrique francophone pour la Culture et la Solidarité, Mécène fondateur du Mucem

Partager
 

Vous êtes journaliste ?
En quoi les arts et traditions populaires trouvent-ils un écho dans l’œuvre de Picasso ? Picasso était très...