© Parlons de l'Ukraine, Mucem

© Parlons de l'Ukraine, Mucem

Parlons de l'Ukraine

Evénement spécial

Spectacles/événements

Face à la sidération que provoque depuis quelques jours la guerre engagée en Ukraine, le Mucem propose, avec ses partenaires, de se rassembler autour de l'identité et de la culture ukrainiennes en déployant un programme spécial en solidarité au peuple ukrainien :

—À 15h, en partenariat avec Lobster Films, le cycle Ciné-dimanche change sa programmation pour projeter la Symphonie du Donbass, film documentaire soviétique réalisé par Dziga Vertov (1930, 65 minutes).

La Symphonie du Donbass est considéré comme le premier film sonore ukrainien, tous genres confondus. Consacré à l'industrialisation de la région houillère du Donbass, ce troisième et dernier documentaire de Dziga Vertov tourné en Ukraine connut en 1931 un succès important en Europe occidentale.

—À 17h, Charles Berling lit des extraits du livre Les abeilles grises de l'auteur ukrainien Andreï Kourkov, paru en février 2022 aux Éditions Liana Levi, dont l'action se passe dans le Donbass quelques années avant la crise actuelle.

Dans un petit village abandonné de la « zone grise », coincé entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses, vivent deux laissés-pour-compte : Sergueïtch et Pachka. Désormais seuls habitants de ce no man’s land, ces ennemis d’enfance sont obligés de coopérer pour ne pas sombrer, et cela malgré des points de vue divergents vis-à-vis du conflit.

—À 17h45, éléments de repères culturels sur la crise actuelle avec Céline Bricaire, Maître de conférences en Histoire et civilisation russes (Aix-Marseille Université), et Olga Artyushkaine, Maître de conférences en linguistique russe (Jean Moulin Lyon III).

—À 18h45, projection de The Earth Is Blue as an Orange, film documentaire d'Iryna Tsilyk (2020, 1h14), en partenariat avec Films Femmes Méditerranée.

Anna et ses quatre enfants vivent dans une petite ville de la « zone rouge » du Donbass, en Ukraine. Pour affronter une vie perturbée par la guerre, où il est impossible pour les enfants d’aller à l’école et où la famille se voit obligée de dormir dans la cave, ils décident de faire des films sur leur quotidien, et leurs mésaventures bien réelles prennent des allures de fiction. Un point de vue inattendu et lourd de sens, qui nous fait déceler l’amour, l’amitié et l’espoir au sein même d’une situation pourtant extrême. Et puis, si tout le monde part, qui sera là pour reconstruire la ville ?
Prices

Entrée libre sans réservation

Place Mucem, J4— Auditorium
Day and time

Dimanche 6 mars à 15h