Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 18h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
Thumbnail

Que trouve-t-on au Jardin des migrations?

Lieu de brassage des cultures, le jardin des Migrations* et ses plantations sont des supports de mémoire qui participent d’une histoire commune. « Jardin culturel » au cœur du Mucem, reflet de la biodiversité, il offre une perspective originale sur les migrations des plantes par un regard croisé sur les usages traditionnels, y compris dans les pharmacopées juives, musulmanes et chrétiennes sur les différentes rives de la Méditerranée.

Dans un contexte de jardin sec, cette collection botanique unique de plantes méditerranéennes s’offre au visiteur tout au long de l’année, indépendamment des périodes de floraison. Déployé sur le niveau supérieur des remparts du fort Saint-Jean, le jardin des Migrations offre également une vue panoramique unique sur Marseille où l’on voit se succéder les couches historiques et culturelles de la cité phocéenne. Il faut en faire plusieurs fois le tour, grimper des marches, se perdre, revenir sur ses pas pour se rendre compte de l’étendue des fameux « tableaux » et des différents points de vue que l’on trouve sur différents niveaux autour de la place d’armes du fort.

Jean-Laurent Félizia, jardinier en chef du jardin des Migrations

* l’aménagement des espaces extérieurs du fort a été confié par le Ministère de la culture et de la communication à l’agence APS, une équipe de paysagistes, urbanistes et architectes basée à Valence.