Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 17h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
Ta'ang © DR

Ta'ang © DR

Ta ang

Cycle Séances de rattrapage

Cinéma

De Wang Bing (Hong-Kong/Chine/France, 2016, 2h27), documentaire

Les Ta’ang, minorité ethnique birmane, sont au cœur d’une guerre civile à la frontière chinoise. Depuis début 2015, de violents conflits ont contraint des milliers d’enfants, de femmes et de personnes âgées à s’exiler en Chine. Le film suit la vie quotidienne de ces réfugiés.

« Nous n’étions absolument pas embarqués avec les forces gouvernementales, et le fait de filmer s’est tout de suite avéré extrêmement dangereux. Il y avait des soldats, des bandes, des trafiquants de drogue et des criminels qui profitent du désespoir des gens. Ils savaient tous que nous n’avions pas les autorisations nécessaires pour filmer et ils ont essayé de nous faire renoncer par tous les moyens possibles. De plus, les réfugiés avaient du mal à accepter la présence de notre caméra […]. Nous étions également assez tendus, très inquiets de la situation autour de nous, et nous nous posions des questions sur la façon de procéder. Peu à peu, nous avons noué une relation avec certains d’entre eux, nous avons fait connaissance et trouvé une manière de continuer. »

Wang Bing

Depuis À l’ouest des rails, fresque au long court de plus de 9 heures (Prix du meilleur documentaire au FIDMarseille 2003), Wang Bing dessine, de film en film, une œuvre hors-norme interrogeant les marges de la Chine contemporaine. Ses dernières réalisations, Les Trois Sœurs du Yunnan (2012) et À la folie (2013), ont toutes deux été présentées au Festival de Venise.

 
Dans le cadre des Séances de rattrapage, cycle cinéma d'été au Mucem
Cet été, le Mucem est le point de ralliement des cinéphiles.
Du 2 au 20 août, quinze films sont à l’affiche, projetés à l’auditorium du musée. Une sélection d’œuvres récentes, sorties en salles entre 2015 et 2017, pour la plupart inédites à Marseille. Chefs-d’œuvres méconnus ou raretés, documentaires ou fictions, le Mucem a sélectionné le meilleur du cinéma d’art et essai : en août, fuyez la canicule pour la fraîcheur des salles obscures et offrez-vous une séance de rattrapage !
Tarifs

 6€ / 4€—Bon plan : avec l’achat d’un billet, bénéficiez d’un tarif réduit sur la deuxième séance.
Petite restauration les soirs de séance.

Lieu Mucem, J4— Auditorium
Horaires

Mercredi 16 août à 15h et 18h

Voir aussi