Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 17h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
Sonita © DR

Sonita © DR

Sonita

Cycle Séances de rattrapage

Cinéma

De Rokhsareh Ghaem Maghami (Iran/Suisse/Allemagne, 2015, 1h31), documentaire

Si Sonita, 18 ans, avait eu son mot à dire, elle aurait comme parents Michael Jackson et Rihanna. Réfugiée afghane, clandestine en Iran, elle habite depuis plus de dix ans dans la banlieue pauvre de Téhéran et rêve de devenir une artiste, une chanteuse, en dépit des obstacles auxquels elle est confrontée. Car sa mère lui réserve un tout autre destin : celui d’être mariée de force et vendue pour la somme de 9 000 dollars. Mais Sonita n’entend pas se soumettre : téméraire et passionnée, elle bouscule les codes de cette tradition et décide de se battre pour vivre sa vie.

« C’était désormais mon tour après avoir été celui de mes sœurs, d’être vendue, mariée de force, au nom de la tradition. C’est une chose courante dans mon pays. Malgré tout, j’aime certaines traditions en Afghanistan, j’ai grandi avec. Mais je n’aime pas toutes les traditions, comme celles qui consistent à vendre les filles. Ils ne se rendent pas compte à quel point c’est horrible ! J’étais choquée… […]. J’allais devoir abandonner tous mes rêves, mon école, tout… Mes amies. Je n’arrivais pas à le croire, quand m’est venue cette solution : j’étais dans le pétrin, j’analysais la difficulté de ma situation et à ce moment-là, j’écoutais un morceau de rap. […] C’est là que j’ai réalisé que je pouvais utiliser le rap pour changer la société et j’ai trouvé que c’était le meilleur moyen pour partager un message important. »

 

Sonita Alizadeh

Rokhsareh Ghaem Maghami a étudié la réalisation et l’animation à l’université de Téhéran. Elle a réalisé six documentaires dont Going up the Stairs (2012) et Sonita (2016, Grand Prix du jury documentaire au Festival de Sundance).

 


Dans le cadre des Séances de rattrapage, cycle cinéma d'été au Mucem
Cet été, le Mucem est le point de ralliement des cinéphiles.
Du 2 au 20 août, quinze films sont à l’affiche, projetés à l’auditorium du musée. Une sélection d’œuvres récentes, sorties en salles entre 2015 et 2017, pour la plupart inédites à Marseille. Chefs-d’œuvres méconnus ou raretés, documentaires ou fictions, le Mucem a sélectionné le meilleur du cinéma d’art et essai : en août, fuyez la canicule pour la fraîcheur des salles obscures et offrez-vous une séance de rattrapage !
Tarifs

Tarif séance : 6€ / 4€—Bon plan : avec l’achat d’un billet, bénéficiez d’un tarif réduit sur la deuxième séance.
Petite restauration les soirs de séance.

Lieu Mucem, J4— Auditorium
Horaires

Jeudi 17 août à 15h et 18h

Voir aussi