Mohsin Taasha, série « Tavalod-e dobareh-ye sorkh » [La renaissance du rouge], Kaboul, 2017. Gouache et feuilles d’argent sur papier wasli, 70 x 56 cm. Collection de l’artiste © Mohsin Taasha

Mohsin Taasha, série « Tavalod-e dobareh-ye sorkh » [La renaissance du rouge], Kaboul, 2017. Gouache et feuilles d’argent sur papier wasli, 70 x 56 cm. Collection de l’artiste © Mohsin Taasha

Portes ouvertes de l'exposition « Kharmohra »

Spectacles/événements

Jeudi 21 novembre, découvrez gratuitement et en avant-première la nouvelle exposition du Mucem « Kharmohra – L’Afghanistan au risque de l’art ».

À 16h30, une rencontre est organisée avec les artistes présents dans l'espace d'exposition. L’occasion d’un échange (en plusieurs langues), traduit et modéré par la commissaire de l’exposition Guilda Chahverdi, accompagnée d’Agnès Devictor, conseillère scientifique du projet. 
Comment va l’Afghanistan aujourd’hui ? Que signifie « être artiste », dans un pays en guerre ? Qu’ont-ils souhaité raconter à travers les œuvres présentées au Mucem ? Toutes vos questions sont les bienvenues !

Tarifs

Entrée libre

Lieu Mucem, fort Saint-Jean— Bâtiment Georges Henri Rivière