© Mucem/Yves Inchierman

© Mucem/Yves Inchierman

Les Lundis d’après [objets]

Les Lundis d’après

Rencontres-débats/Conférences

Pour ce nouveau rendez-vous, le Mucem est allé puiser dans ses riches collections pour retenir quatre objets qui seront présentés sur la scène de l’auditorium en quatre lundis, de novembre 2020 à avril 2021.

L'occasion de découvrir des pièces inédites, exceptionnellement sorties de leurs réserves ou de leurs vitrines pour être manipulées et racontées par les conservateurs du musée et leurs invités. L’occasion, aussi, de mieux comprendre ce qu’est une collection muséale et comment celle-ci continue encore aujourd’hui de s’enrichir en rassemblant des objets témoins de l’évolution de nos sociétés.
 
Lundi 30 novembre, en ouverture de ce cycle, le public sera invité à tendre l’oreille… pour un moment qui fera résonner les sons et les époques.


Intervenants

Marie-Charlotte Calafat

Conservatrice du patrimoine, Marie-Charlotte Calafat est responsable du département des collections et des ressources documentaire au Centre de Conservation et de Ressources du Mucem. Elle assure au sein de l’équipe scientifique une responsabilité sur le secteur « Histoire du musée ». Après avoir été en charge de la coordination des chantiers des collections du musée en vue de leur transfert à Marseille, elle a contribué à l’élaboration des nouvelles réserves qui les abritent. Elle assure des co-commissariats d’expositions au Mucem : Document bilingue, Roman-Photo, Georges-Henri Rivière Voir c’est comprendre, Folklore. À ce titre, elle a pu conduire des directions d’ouvrage pour les catalogues de ces expositions : avec Jean-Marie Gallais, Folklore, La Découverte/ Centre Pompidou Metz/Mucem, 2020, avec Germain Viatte, Georges Henri Rivière. Voir c'est comprendre, RMN/Mucem, 2018, avec Frédérique Deschamps, Roman-Photo, Textuel/Mucem, 2017.  Elle s’intéresse tout particulièrement à la muséographie des arts populaires, comme en attestent certaines publications récentes : 

—Le cabinet de curiosités selon Georges Henri Rivière, « le savant et le populaire », in Cabinets de curiosités, Editions FHEL, 2019
—Avec Jean-Roch Bouiller, "Dioramas et unités écologiques : la mise en scène de la  vie quotidienne" in Culture et Musées, 2019, N°32
—Avec Denis Chevalier, "Une technographie par l’objet. Expériences du musée national des arts et traditions populaires", in Techniques & Culture, 2019, N°71 

Jean-François Heintzen dit « Maxou »

Après une carrière de professeur agrégé de mathématiques en lycée, Jean-François Heintzen est désormais historien et ménétrier. La pratique de la vielle à roue dans le groupe d'Arts et Traditions populaires « La Chavannée » l'a mené à l'enseignement de la vielle et de la cornemuse, et à l'obtention du CA de professeur de musique, option instruments traditionnels en 2011. Un doctorat d'histoire soutenu en 2007, "Musiques discrètes et société. Les pratiques musicales des milieux populaires, à travers le regard de l’autorité, dans les provinces du Centre de la France. XVIIIe-XIXe siècles" se prolonge par des recherches en Histoire culturelle, toujours autour des pratiques musicales des milieux populaires, XVIIe–XXe siècles (Usages sociaux de la musique et de la danse, Lutherie populaire, Édition et diffusion chansonnière).


#Replay


Tarifs

Entrée libre

Lieu À suivre sur les réseaux sociaux du Mucem