Les Ateliers Varan © DR

Les Ateliers Varan © DR

Les Ateliers Varan

Cinéastes afghanes contemporaines à l’honneur

Cinéma

Ce programme nous invite à découvrir une sélection de courts métrages réalisés par des cinéastes afghans dans le cadre des Ateliers Varan. 

Créés en 1980 sous l’impulsion de Jean Rouch et notamment de Séverin Blanchet, les Ateliers Varan proposent des formations au cinéma documentaire basées sur l'enseignement par la pratique et l'échange entre élèves. Ils mettent en place des ateliers dans différents pays à travers le monde et notamment en Afghanistan, où une trentaine de jeunes cinéastes ont été formés depuis 2006, amorçant la renaissance du genre documentaire dans ce pays.

Séverin Blanchet, qui  dirige Varan Kaboul meurt dans un attentat commis par des talibans le 26 février 2010, cette séance sera aussi une occasion pour lui rendre hommage.
 

Projection suivie par un échange entre la cinéaste Sediqa Rezai, le réalisateur Ali Hazara et Guilda Chahverdi, commissaire de l’exposition

Programme 

Mon Kaboul de Wahid Nazir (Afghanistan, 2006, 22 minutes)

Jamal est chauffeur de taxi collectif. Avec ses passagers, il parle de la guerre civile, présente dans toutes les mémoires, et en retrouve les traces dans les rues de la ville. 

Mention spéciale au Festival International du Court métrage d’Evora (FIKE) 2007
Prix du meilleur montage documentaire au Festival de Kaboul, 2007
Des briques et des rêves de Sediqa Rezaei (Afghanistan, 2007, 23 minutes)

Enfants parmi les adultes, Abdullah et Madi travaillent dans une briqueterie : lieu étrange entre ciel et terre, désert de cendres cerné de fours désaffectés. Abdullah et Madi sont issus de familles nombreuses et pauvres, ils ne sont jamais allés à l’école et passent l’essentiel de leur vie à travailler. Leur belle amitié leur permet de s’échapper un peu du monde des adultes.

Nuit de poussière de Ali Hazara (Afghanistan, 2011, 19 minutes)

Ombres parmi les ombres, les balayeurs de nuit de Kaboul déplacent une lourde poussière le long d’une avenue. Images arrachées à la nuit, dans les phares des voitures, à la lueur d’une boutique ou d’une pompe à essence.

Prix du Court métrage et mention du Prix Louis Marcorelles, Cinéma du Réel 2012
Prix du meilleur court métrage RIDM Montréal 2012

 

Tarifs

Entrée libre

Lieu Mucem, J4— Auditorium
Horaires

Samedi 15 février 2019 à 17h (durée : 1h), auditorium, entrée libre

Voir aussi

  • M. Mahdi Hamed Hassanzada, Div, Kaboul, 2015. Fresque réalisée sur un mur du Cactus Cafe, 2 m x 20 m. Jugée blasphématoire, cette fresque est détruite un an plus tard © M. Mahdi Hamed Hassanzada

    L’Afghanistan à l’épreuve de l’histoire

    Autour de l’exposition « Kharmohra – L’Afghanistan au risque de l’art »

    En savoir plus