Yadh_Ben_Achour © M.Rais

Yadh_Ben_Achour © M.Rais

La révolution tunisienne, émergence de la citoyenneté

« Travail, dignité, liberté ! » - Huit ans après la révolution tunisienne

Rencontres-débats/Conférences

Conférence
Par Yadh Ben Achour
 
Ancien doyen de la faculté des sciences juridiques de Tunis, opposant au régime de Ben Ali, Yadh Ben Achour est nommé, après la fuite du raïs, président de la Haute Instance de réalisation des objectifs de la révolution. À sa tête, il met en place les institutions permettant d’assurer la transition démocratique en Tunisie.

Lors de cette conférence, il revient sur son rôle pendant et après la révolution, nous donne son regard sur la situation actuelle de la Tunisie, et interroge l’émergence de la citoyenneté dans ce pays qui n’a jamais connu que la dictature.

Yadh Ben Achour

Yadh Ben Achour, né le 1er juin 1945 à La Marsa (Tunisie), est professeur de droit public. Il a mené sa carrière universitaire entre 1970 et 2005 à l’Université de Tunis. En 2014, il a été élu membre du Comité des droits de l’homme de l’ONU.
Nommé membre du Conseil constitutionnel tunisien en 1988, il en démissionne en 1992. Après la révolution, il est nommé président de la Commission de la réforme politique. Le 19 février 2011, le président provisoire de la République le désigne président de la Haute Instance de réalisation des objectifs de la révolution. Sa mission essentielle était de préparer l’élection de l’Assemblée nationale constituante conformément à des standards démocratiques et de libéraliser le droit public tunisien.


Suivi d'un entretien et d'un débat avec le public, modérés par Thierry Brésillon, journaliste indépendant.
Tarifs

Entrée libre

Lieu Mucem, J4— Auditorium
Horaires

Samedi 4 mai 2019 à 18h

Voir aussi

  • Sans_titre_fvrier_2011__Yacine_Bousselmi

    « Travail, dignité, liberté ! »

    Huit ans après la révolution tunisienne

    En savoir plus