Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 17h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
La Femme qui est partie © DR

La Femme qui est partie © DR

La Femme qui est partie

Cycle Séances de rattrapage

Cinéma

De Lav Diaz (Philippines, 2016, 3h45)
Avec Charo Santos-Concio, John Lloyd Cruz, Michael de Mesa

Horacia sort de prison, trente ans après avoir été injustement incarcérée. Elle a désormais deux raisons de vivre : se venger de l’homme qui l’a fait condamner et retrouver son fils.

« L’inspiration de ce film vient d’une nouvelle de Tolstoï que j’ai lue il y a très longtemps. J’ai oublié l’histoire et le nom des personnages. Mais je me souviens du début : ‘‘Dieu voit la vérité, mais il ne la dit pas tout de suite.’’ Ce qui m’a frappé, à la lecture de la nouvelle, c’est le fait que personne ne comprenne vraiment la vie. Nous n’en avons aucune idée. C’est une des vérités les plus essentielles de l’existence. Certains pensent sentir au moins une continuité, ils croient que les actes que nous accomplissons ont des conséquences. Mais, le plus souvent, nous errons, prisonniers des hasards de la vie. »

Lav Diaz

Lav Diaz est l’un des chefs de file du nouveau cinéma philippin. Il accède à la reconnaissance internationale grâce à la trilogie formée de Batang West Side (2001), Evolution of a Filipino Family (2004) et Heremias (2006). Death in the Land of Encantos (2007) et Melancholia (2008) sont ensuite tous deux primés à la Mostra de Venise. En 2013, Norte, la fin de l’histoire est sélectionné au Festival de Cannes, et l’année suivante, From What is Before reçoit le Léopard d’or à Locarno.

 


Dans le cadre des Séances de rattrapage, cycle cinéma d'été au Mucem
Cet été, le Mucem est le point de ralliement des cinéphiles.
Du 2 au 20 août, quinze films sont à l’affiche, projetés à l’auditorium du musée. Une sélection d’œuvres récentes, sorties en salles entre 2015 et 2017, pour la plupart inédites à Marseille. Chefs-d’œuvres méconnus ou raretés, documentaires ou fictions, le Mucem a sélectionné le meilleur du cinéma d’art et essai : en août, fuyez la canicule pour la fraîcheur des salles obscures et offrez-vous une séance de rattrapage !
Tarifs

6€ / 4€—Bon plan : avec l’achat d’un billet, bénéficiez d’un tarif réduit sur la deuxième séance.
Petite restauration les soirs de séance.

Lieu Mucem, J4— Auditorium
Horaires

Dimanche 6 août à 17h

Voir aussi