Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 18h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
© Pauline Julier et Clément Postec, Perseverance Valley (2020), photogramme, projet en cours.

© Pauline Julier et Clément Postec, Perseverance Valley (2020), photogramme, projet en cours.

Que peut le récit ?

Pratiques historiennes, artistiques et curatoriales

Ce séminaire réunit artistes, historiens et commissaires d’exposition qui explorent les potentialités du récit pour s’essayer à une écriture politique de l’histoire et chercher à aller plus loin dans la fabrique d’un monde commun.
La possibilité d’entrer en résonnance avec le monde (H. Rosa) dépend en effet de la possibilité de le décrire et de le dire autrement, de ne pas réduire le réel au probable, de chercher à constituer des scènes (J. Rancière) qui, en élargissant le récit, développent nos capacités à ressentir et à percevoir le monde.
Le fil conducteur sera cette année la question que nous adresse Donna Haraway : « Quelles histoires fabriquent les histoires que l’on raconte ? » Quels sont les effets de connaissance qu’elles produisent ? Comme l’année dernière, la réflexion se poursuit à travers une diversité de formats – performances, lectures, projections et débats.


Un séminaire proposé par Vanessa Brito, directrice de programme au Collège International de philosophie (CIPh) et enseignante aux Beaux-Arts de Marseille, dans le cadre d’un partenariat entre le CIPh, les Beaux-Arts de Marseille, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Mucem, le cinéma La Baleine et la librairie L’Hydre aux mille têtes.
Sophie Orlando Olga Rozenblum_Their story Their decision

Les récits impliqués de l’art

Vendredi 28 mai 2021 à 14h00
Que peut le récit ?
Comment participer à un récit de l’art qui ne parle pas à la place des artistes, des militants et des communautés, mais leur laisse la place à table ?

Événements passés

© Pauline Julier et Clément Postec, Perseverance Valley (2020), photogramme, projet en cours.

Que peut le récit ? Pratiques historiennes, artistiques et curatoriales

Séminaire « Ce que peut le récit »

Un séminaire proposé par Vanessa Brito dans le cadre d'un partenariat entre Les Beaux-Arts de Marseille, le Collège International de Philosophie, le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Mucem, le cinéma La Baleine et la librairie L'Hydre aux mille têtes.

Une proposition de Vanessa Brito,…

© Élise Florenty et Marcel Türkowsky, Fusuma-Bolide (K Atlas#14), 2019.

Nomina nuda. Rencontre avec Élise Florenty et Marcel Türkowsky

Séminaire Que peut le récit ? Pratiques historiennes, artistiques et curatoriales

Nomina nuda est un projet de recherche regroupant les films Conversation avec un cactus et Ollin Blood, ainsi qu'une série d'installations Fusuma-Bolide K Atlas, ayant reçu le soutien de la Fondation des Artistes en 2015 et du Cnap Image/mouvement en 2…

Uriel Orlow, Imbizo Ka Mafavuke (2017, 28 min), photogramme

Theatrum Botanicum

Que peut le récit ? L’artiste Uriel Orlow présente son projet Theatrum Botanicum et revient sur les problématiques abordées dans Grey, Green, Gold (and Red), la conférence-performance proposée la veille au Frac.
 © le peuple qui manque, Les Impatients, Saison 1 E02 – A Government of Times (Leipzig) (2019)

Scénographies de la parole

Que peut le récit ? Depuis plusieurs années, la plateforme Le peuple qui manque développe un projet de recherche qui appelle à une « nouvelle écologie des savoirs ». Rencontre avec Kantuta Quirós et Aliocha Imhoff.
Rencontre à Iéna, en 1796, de Goethe, de Schiller et des frères Humboldt © DR

Le Détail du monde : (d)écrire, entre histoire et littérature

Que peut le récit ? Au temps de Goethe et de Humboldt, le rêve d’une « histoire naturelle » attentive à tous les êtres s’autorisait des forces combinées de la science et de la littérature pour élever la « peinture de paysage » au rang d’un savoir crucial...