Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 18h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
Mucem_babel

Mucem_babel

Après Babel, traduire

Autour de l'exposition « Après Babel, traduire »

Dans le sillage de l’exposition « Après Babel, traduire », le Mucem propose un temps fort conçu autour de cinq grands entretiens avec des intellectuels internationaux menés par des étudiants de Sciences Po Aix (avec la participation de lycéens marseillais).

Deux thèmes majeurs ont été définis, en écho à l’exposition et aux concepts explorés par sa commissaire, la philosophe Barbara Cassin : « Traduire la parole de Dieu » (les 25, 26 et 27 janvier) et « Savoir-faire avec les différences » (les 2 et 3 février). Une programmation cinéma (le week-end des 4 et 5 février) complète le dispositif.

Dans le contexte actuel, en France et en Europe, fait de tensions, de replis identitaires et de débats politico-religieux, l’exposition Après Babel, traduire est une formidable occasion pour mettre en débats, à travers la question des langues et de la traduction, les incompréhensions qui s’accumulent. Comment faire monde commun ? Quelle place dans la cité pour la dimension religieuse, en général, et pour les monothéismes, en particulier ? Quels savoir-faire la traduction rend-elle possible dans l’apprentissage de l’Autre ? Le passage par les langues et la traduction ouvre des perspectives nouvelles qu’il s’agit d’explorer, y compris là où des blocages, des interprétations figées et des paroles sacrées peuvent rendre les partages difficiles.

Le Mucem crée un dispositif original pour ces soirées, avec notamment les étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence et des élèves de lycées de Marseille.
A partir d’un travail bien en amont sur les textes, les films et les livres des invités, les étudiants préparent la rencontre et ce sont eux qui posent les questions sur scène. Ils ne sont pas ou plus de simples spectateurs d’une soirée de rencontres et de débats mais en deviennent les acteurs, en dialogue avec les personnalités invitées et avec le public.

Ce dispositif original de rencontres et débats, qui change le regard et implique des jeunes générations dans le questionnement, a été expérimenté à deux reprises par le Mucem, autour du thème «  Le Bonheur, quel bonheur » en janvier 2015 (avec des invités tels que Pierre Rabhi ou Edgar Morin), et autour de la question « Mais où va la France ? », en janvier 2016, (avec notamment Patrick Boucheron, Sudhir Hazareesingh ou Marie-José Mondzain).


Replay vidéo


Après Babel, Traduire

 

 

 

 

 

 

 

 


Événements passés

Traduire la parole de Dieu : autour du judaïsme

Autour de l'exposition « Après Babel, traduire »

Avec Nurith Aviv (cinéaste) en conversation avec Malvina Roche, Solène Michel, Laureen Bolton et Marine Delabie (étudiantes à Sciences Po Aix)

Rencontre avec Nurith Aviv, qui a créé un film pour l’exposition Après Babel, traduire. Cette cinéaste n’a de cesse d’explorer dans son…

Traduire la parole de Dieu : autour du christianisme

Autour de l'exposition « Après Babel, traduire »

Avec Frédéric Boyer (écrivain) en conversation avec Sara Madrigal, Pauline Laffaille, Noémie Peycelon et Vanessa Aubry (étudiantes à Sciences Po Aix)

Que signifie traduire la Bible aujourd’hui ? La Bible est-elle un « intraduisible » ? Eléments de réflexion avec Frédéric…

Traduire la parole de Dieu : autour de l’Islam

Rencontre

Avec Souleymane Bachir Diagne (philosophe) en conversation avec Thibaut Keutchayan, Soukaina Sentissi et Vanille Laborde (étudiants à Sciences Po Aix)

La « parole de Dieu », révélée au prophète Mohammed pour constituer ce qui deviendra un livre sacré, le Coran, peut-elle…

Savoir-faire avec les différences : penser entre les langues

Autour de l'exposition « Après Babel, traduire »

Avec Heinz Wismann (philosophe et philologue) et Martin Rueff (philosophe, poète et traducteur) en conversation avec Clara de Amorin, Manon Rieutord, Charlotte Bon et Manon Carbonne (étudiantes à Sciences Po Aix)

Les difficultés de la traduction sont les symptômes de la diversité des la…

Savoir-faire avec les différences : ma part de l’autre

Atour de l’exposition « Après Babel, traduire »

Avec Magyd Cherfi (chanteur et écrivain) et Barbara Cassin (philosophe et commissaire de l’exposition) en conversation avec Laurane Doat, Joris Marraccino, Manon Taochy et Nejma Zegaoula (étudiants à Sciences Po Aix)

Si traduire est par excellence un « savoir-faire avec les différe…

film allo berlin Après Babel, traduire

Le cinéma, langue universelle ?

Depuis les intertitres du muet, cette affirmation n’a cessé d’être démentie. Mais si, ensuite, la traduction a souvent tâché de se faire oublier, elle est ici très présente, et de façon surprenante: les dialogues détournés hilarants de «La classe américaine»; dans un mélange français/allemand con…