Le passe sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans depuis le 30 septembre 2021, il consiste en la présentation numérique via l'application TousAntiCovid ou papier d'une preuve sanitaire.
Le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans.

Tous les détails à retrouver dans la rubrique « Votre visite > Vous accueillir en toute sécurité »
Docker oranais, étude, Jean-Désiré Bascoulès, 1930, papier, mhfa2008.1.7_Dépôt de Montpellier Méditerranée Métropole au Mucem / © Frédéric Jaulmes

Docker oranais, étude, Jean-Désiré Bascoulès, 1930, papier, mhfa2008.1.7_Dépôt de Montpellier Méditerranée Métropole au Mucem / © Frédéric Jaulmes

Algérie, marches citoyennes d’aujourd’hui et d’hier. Qui ? Un peuple, ses forces vives

4e saison Algérie-France, la voix des objets

Rencontres-débats/Conférences

Table ronde suivie d'un concert d'Amel Zen.

Avec Maïssa Bey (romancière) et Pierre Vermeren (historien)
Modération : Daikha Dridi (journaliste)

Un mouvement qui réunit en masse depuis des mois femmes et hommes de tous âges, origines et conditions invite à réinterroger nombre des questions propres à l’émergence du peuple algérien dans l’histoire : quelles mobilisations professionnelles ou locales ont préparé le mouvement actuel ? Quel rôle ont joué les femmes dans l’action collective, aujourd’hui comme hier, et quel statut auront-elles dans l’Algérie de demain ? Comment la jeunesse actuelle se réapproprie-t-elle l’histoire de la libération nationale et celle de l’Algérie indépendante ? Comment les Algériens savent-ils faire du langage et de l’humour l’une des meilleures armes de leur combat ?

Rendez-vous à 18h30 au forum pour une introduction à la thématique de la soirée, suivie d’une présentation des objets exposés dans la vitrine. La table ronde sera suivie à 20h30 d’un concert d’Amel Zen. Possibilité de se restaurer sur place avec l'association Espoir et Culture. 

Retrouvez, en accès libre, des archives vidéographiques autour du cycle « Algérie-France » en partenariat avec l'Institut national de l'audiovisuel, à la médinathèque du Mucem (J4, niveau1).
Logo Ina
Amel Zen

Auteur, compositeur et interprète, originaire de Gouraya dans la région de Tipaza, Amel Zen est l’une des voix de la nouvelle scène musicale algérienne. Sorti en 2013, son premier album mêle ethno pop, rock et chaâbi. Engagée dans de nombreuses causes notamment pour l'enfance, elle est membre du collectif Hbab l'Unicef. En février 2019, elle s’engage pour soutenir le mouvement populaire algérien, participe également au clip musical Libérez l’Algérie et relaie activement les manifestations du hirak. Elle promeut notamment l'émancipation des femmes algériennes. Joussour, son nouvel album, sortira fin 2019.

Production : Piment Rouge Prod.

Pierre Vermeren

Pierre Vermeren est historien, professeur à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, spécialiste du Maghreb et des sociétés arabo-berbères. 

Maïssa Bey

Née dans un village des hauts plateaux non loin d’Alger, Maïssa Bey est titulaire d’une maîtrise de lettres françaises. Mère de quatre enfants, elle a mené de front, à Sidi-Bel-Abbès, sa vie professionnelle (professeur de français puis conseillère pédagogique) et sa vie d’écrivaine et de femme engagée dans la vie culturelle de son pays. Aujourd’hui, elle se consacre essentiellement à l’écriture (romans, essais, nouvelles, théâtre…).

Auteure de plusieurs romans et nouvelles, elle publie également de très nombreux textes dans des revues littéraires (Etoiles d’Encre, Librio, Folie d’Encre…). Son œuvre tente de briser les secrets et les tabous de l’histoire et de la société algérienne, de rompre les silences et les non-dits dans la confrontation des passés et des générations.

Daikha Dridi

Daikha Dridi est journaliste (Middle East Eye). Elle a animé, à Alger, le Café presse politique, talk-show politique de la web radio algérienne Radio M. Elle a été rédactrice en chef adjointe du HuffPost Algérie. À San Francisco, elle a créé et codirigé le site d’informations alternatif International Boulevard. Elle est l’auteure de Alger, blessée et lumineuse (Autrement, 2006). Elle a été reporter au sein de quotidiens de la presse algérienne tout au long de la période de la guerre civile des années 1990.

 


Algérie-France, la voix des objets—4e saison : « Marches citoyennes d’aujourd’hui et d’hier »
Le Mucem interroge les relations qu’entretiennent depuis près de deux siècles la France et l’Algérie, mais aussi leurs échos dans la vie actuelle de chacun des deux pays : à travers une vitrine présentant une sélection d’images et d’objets (visibles dans le forum du J4) et une série de trois tables rondes (les 27 janvier, 3 et 10 février) animées par la journaliste Daikha Dridi, il s’agit pour cette 4e saison de mieux comprendre l’ample mobilisation pacifique que porte la population algérienne depuis février 2019, en évoquant les grandes manifestations démocratiques dont elle fut déjà l’actrice au cours des trois dernières décennies de la période coloniale.
1936-1937, 1945, 1960-1961, en chacune de ces circonstances comme pour le mouvement en cours en Algérie, la mobilisation sera approchée à l’aide des mêmes questions : Où ? La rue comme espace public à conquérir ou reconquérir… Qui ? Un peuple dans la diversité de ses forces vives : jeunes, femmes, syndiqués… Pour quoi ? La démocratie et tous ses droits, jusqu’à l’autodétermination hier, et l’exigence d’une « Deuxième République » aujourd’hui…
Une saison conçue par le Mucem avec Florence Hudowicz, Camille Faucourt (conservatrices) et Christian Phéline (historien).
Tarifs

Entrée libre sans réservation

Lieu Mucem, J4— Auditorium et forum
Horaires

Lundi 3 février 2020 à 18h30

Voir aussi

  • Les arcades. La rampe Magenta, Alger, Etienne Bouchaud, 1947, huile sur toile, mhfa2009.8.1 / Dépôt de Montpellier Méditerranée Métropole au Mucem /  © Frédéric Jaulmes

    Algérie-France, la voix des objets

    4e saison : « Marches citoyennes d’aujourd’hui et d’hier »

    En savoir plus