Durant la fermeture du Mucem,

la programmation se poursuit en ligne et les Jardins du fort Saint-Jean restent ouverts au public de 9h à 18h 7jours/7
autour d'une installation de l'artiste Yohanne Lamoulère.
Thumbnail

Comment tiennent les deux passerelles?

Les passerelles, l’une de 115 m de long reliant le fort Saint-Jean au bâtiment du môle J4 et l’autre de 70 m reliant le fort Saint-Jean au quartier du Panier, sont composées de voussoirs de 4,5 m de long, pesant chacun 13 tonnes. Ils sont préfabriqués en atelier puis assemblés sur le chantier avec une précision de l’ordre du dixième de millimètre.

La mise en tension des câbles qui traversent les passerelles permet aux voussoirs de se maintenir les uns avec les autres grâce à la force de compression ainsi exercée. La qualité du béton fibré, très résistant à la compression, est exploitée au maximum.

Les passerelles ont été construites sur des échafaudages retirés une fois leur mise en place réalisée. Une darse a ensuite été creusée sous la passerelle reliant le Mucem au fort Saint-Jean. Ces passerelles assurent la continuité du parcours urbain entre la partie la plus ancienne de la ville et les nouveaux équipements culturels rassemblés dans le périmètre de la Cité de la Méditerranée.

Les rampes circulant dans le vide périphérique sont quant à elles suspendues à des potences par des câbles d’acier. Ces potences, réalisées en BFUP, sont visibles sur le toit-terrasse du bâtiment.