Orgue monumental

2002.69

Description

Italie

Bois, taillé, vernis

Contre-plaqué, peint, assemblage

Bois, sculpté, peint

Fer, vissé, peint

Cuivre, moulé

Tôle, plié, vissé

Fer, plié, vissé

Plastique, moulé

Caoutchouc synthétique, moulé

Bakélite, moulé

Papier kraft, collé

Cuir, collé

Bakélite, assemblage

Cuir, assemblage

Papier, assemblage

Fer, assemblage

Bois, assemblage

Fil électrique, assemblage

Cuivre, assemblage

Fil de fer, assemblage

Plastique, assemblage

Peau de chamois, assemblage

Caoutchouc synthétique, assemblage

Verre transparent coloré, soufflé, fixé

Laiton, moulé

Aluminium, moulé

Hauteur : 2.4 m

Largeur : 7 m

Profondeur : 1.34 m

Orgue monumental présentant une façade en bois sculpté, moulurée, peinte de couleurs pastel (rose, vert d'eau, bleu) rehaussées de peinture dorée. Il est composée de plusieurs parties encastrables. Le buffet (2002.69.1.1-111), la partie principale de l'orgue, est composé d'un meuble en bois (2002.69.1.1), accueillant les différents tuyaux et le système de souflerie, formant ainsi l'instrument en tant que tel. Au sein de l'instrument, des parties mobiles, des violons (2002.69.1.2 et .3) s'encastrent à l'extrême gauche et à l'extrême droite du buffet. L'instrument marchait à l'origine à la vapeur. Il a été électrifié en 1970. Un système électrique est visible sur le côté droit du buffet et un moteur (2002.69.1.4) s'encastre dessous. Au revers du buffet, à droite, une roue (2002.69.1.5) encastrée sur une large tige de fer, fait partie du système d'actionnement des soufflets, situés à la partie inférieure. De nombreux éléments désassemblés relatifs à la partie principale sont conservés, et notamment des tuyaux mais également des éléments structurels (2002.69.1.7 à 2002.69.1.111). Devant le buffet, un groupe sculpté (2002.69.2.1) en ronde bosse, placé sur un socle en bois (2002.69.2.2) est peint de couleurs pastel. Derrière le groupe sculpté, deux panneaux d'angle (2002.69.2.3 et .4) en bois taillé et présentant des décors sculptés et des paysages peints, se placent côte à côte, devant le buffet, constituant la partie basse de l'encadrement. Aux angles latéraux supérieurs de ces deux panneaux, sont placés deux grands anges (2002.69.2.5 et .6) en bois sculpté et peint. L'ange de gauche lève son bras gauche et l'ange de droite, son bras droit. Placés ainsi, ils encadrent et ouvrent leurs bras sur l'instrument derrière eux. Deux appliques (2002.69.2.7 et .8) en bois taillé et peint sont placées sous les anges, sur la corniche des panneaux 2002.69.2.3 et .4 et supportent des calices sculptés. Deux montants (2002.69.2.9 et .10) en bois taillé et peint s'encastrent sur les panneaux 2002.69.2.3 et .4 et constituent la partie supérieure de l'encadrement. Un cartouche (2002.69.2.11) en bois peint se place sous l'assemblage de ces deux panneaux, au dessus de la partie centrale du buffet. Encastré au-dessus de la corniche des montants 2002.69.2.9 et .10, se place le fronton de l'orgue (2002.69.3.1-6) composé d'une partie centrale (2002.69.3.1), surmontée d'un cartouche (2002.69.3.2) indiquant une date. Ces deux derniers éléments sont soutenus par une grande équerre en contre-plaqué au revers (2002.69.1.7). Le cartouche est encadré de deux petits anges sculptés et peints (2002.69.3.3 et .4) Le fronton est bordé de part et d'autre de panneaux peints, encastrés au-dessus de la corniche des panneaux 2002.69.2.3 et .4. Ils sont maintenus également par des équerres en bois qui étaient placées sur le toit du buffet (2002.69.1.1). L'instrument et sa façade présentent deux grands montants latéraux, présentant chacun une façade en bois sculptée, peinte, à claire-voie, s'ouvrant sur des instruments de musique (caisses-claires, triangle, cymbales, tymbale). Enfin, s'ajoutant au décor, une multitudes d'ampoules colorées (2002.69.6.1-116), se vissent sur les douilles en laiton, situées sur l'ensemble de la façade : sur l'encadrement, le fronton et à l'intérieur de la partie principale. Avant son électrification, il fonctionnait à la vapeur. Il possède mille quarante tuyaux actionnés par un système pneumatique, cent cinq touches, cent-vingt-trois registres, trente-deux notes pour le chant (mélodie), vingt-cinq notes de contre-chant, douze notes d'acccompagnement plus douze notes pour les basses. Il est entièrement chromatique et possède une étendue totale d'environ cinq octaves ce qui autorise toutes sortes de restitution, d'adaptations d'airs " à la mode ", et des créations musicales très variées. Il a fait l'objet d'un enregistrement en 1977 chez la firme ARION (ARN 36410) qui a reçu le grand prix du disque de l'académie Charles Cros. Les effets produits sont ceux de la contre-basse, la basse acoustique, le bombardon, le trombone, le cor Anglais, le trombone à coulisse, le saxophone, le saxophone soprano, le saxophone ténor, le violoncelle, le cornet à pistons, le 1er et 2ème violons, la viole de gambe, le violon alto, la grande flûte, le baryton, le cor d'harmonie, le basson, la clarinette, la petite clarinette, le hautbois, la musette, le bugle, la petite flûte, le flageolet, la flûte de pan, le piccolo, la caisse roulante, la timbale d'orchestre, la grosse caisse, la cymbale, la castagnette. Il s'agit d'un instrument pneumatique équipé d'une boîte à touches qui reçoit les "ordres" grâce à un programme musical noté sur des bandes de carton perforé, la boîte à touches transmettant elle-même les informations à l'ensemble des becs d'un clavier qui agit sur les tuyaux et sur divers organes tels les batteries et percussions ainsi que la registration automatique, y compris le déclenchement des automates s'il y a lieu.

Achat:Marc Yaffe