Trésors du Mucem

Août 2017

Avril 2017 Mai 2017 Juin 2017 Juillet 2017 Août 2017 Septembre 2017 Octobre 2017 Novembre 2017 Décembre 2017

Chaque mois, un membre de l’équipe de la conservation du Mucem est désigné pour sélectionner et travailler autour d'objets issus des collections présentés tous les dimanches à nos internautes sur la page Facebook du Mucem.

En août, Isabelle Marquette Conservateur du patrimoine nous propose sa sélection.

 


Dimanche 27 août 2017


Carreau de faïence, Tunis, 18e siècle, Mucem
Carreau de faïence, Tunis, 18e siècle, Mucem
Carreau de faïence
Tunis, Tunisie
18e siècle
Faïence
2002.136.1.5
Ce carreau de céramique fait écho au Cycle Algérie-France qui a eu lieu du 10 avril au 19 juin 2017 et se poursuivra au printemps prochain. Il doit être imaginé parmi une centaine d’autres, recouvrant un mur de motifs floraux se répétant indéfiniment en une composition géométrique. Ce carreau de céramique est aussi le témoin itinérant du succès d’une production spécifique, les Qallaline, du nom des ateliers installés à Tunis. Fabriqué en Tunisie, il fut ensuite exporté en Algérie pour décorer l’intérieur d’une demeure algéroise, avant d’être réutilisé dans les Pyrénées, dans la maison de Charles Lutaud, gouverneur d’Alger entre 1911 et 1918.
La production des Qallaline est très active de la fin du XVIIIe siècle et tout au long du XIXe siècle. D’inspiration ottomane, elle intègre également des apports locaux et exogènes, comme des influences catalanes. Très appréciée, elle fut employée dans de nombreux édifices prestigieux. Ainsi, le tombeau de Sidi Sahbi, compagnon du Prophète, à Kairouan, présente des carreaux identiques à ceux de la collection du Mucem.

Dimanche 20 août 2017


Estampe, Image populaire, France 1793, Mucem
Estampe, Image populaire, France 1793, Mucem
Image populaire
France
1793
Estampe
1955.31.9
Cette année, Marseille Résonance qui aura lieu du 25 août au 4 septembre 2017 a choisi pour thème l’égalité. Ce terme se retrouve également dans la devise de la République française. Si aujourd’hui, elle se compose de trois mots, cela n’a pas toujours été le cas. Les mots apparaissent régulièrement à partir de 1789 mais parmi d’autres. Le premier à les associer comme devise est Robespierre dans un discours de 1790, imprimé et largement diffusé, qui préconisait d’inscrire « Le peuple français » et « Liberté-Egalité-Fraternité » sur les uniformes et drapeaux de la garde nationale. Ils réapparaissent ensuite à l’initiative du maire de Paris qui, en juin 1793, incite les Parisiens à peindre sur les façades : « La République est une et indivisible. Liberté, Egalité, Fraternité ou la mort ». La dernière partie, jugée trop violente et rappelant la Terreur, fut rapidement supprimée. Cette image populaire peut donc être précisément datée de 1793 et témoigne du relai rapide de l’information dans la France révolutionnaire.
Néanmoins, si la maxime se forme à la Révolution, elle n’a pas connu une fortune constante. Plébiscitée par les régimes républicains, elle fut oubliée sous les autres formes de pouvoir (Empire, royauté, régime de Vichy). Et même sous les différentes républiques, le choix des mots ne fut pas sans débat, « Solidarité », notamment, a pu être proposée à la place d’ « Egalité ».

Dimanche 13 août 2017


piano
  • Langage sifflé, phrase : « Qu’il est joli ce petit coco »—Clément enregistré par René Guy Busnel

Parmi les moyens de communication les plus surprenants inventés par l’homme se trouve le langage sifflé. Pratiqué dans différentes régions méditerranéennes, comme la Turquie, la Grèce ou en France, il permet d’échanger sur de longues distances car le son du sifflement se propage plus loin que le cri. Les bergers de la vallée de l’Aas dans les Pyrénées recouraient à ce mode de communication pour dialoguer d’un versant à l’autre des montagnes. Les modulations du sifflement est une adaptation de la langue parlée. En effet, il ne s’agit pas d’une langue indépendante, le siffleur transpose des sons ou des intonations de sa langue usuelle. Il peut ainsi former des phrases comprises par son interlocuteur.
Cet enregistrement est issu de l’inépuisable fonds d'archives sonores du Mucem composé majoritairement d’enregistrements captés lors d’enquêtes de terrain menés en France, en Europe et en Méditerranée. Pépite des collections du musée, ce fonds est encore à 80% inédit et a servi de source d’inspiration à Abril Padilla pour son parcours sonore Rw & Play réalisé pour l'exposition Document bilingue (du vendredi 7 juillet 2017 au lundi 13 novembre 2017).

 


Dimanche 6 août 2017


Affiche du film Les pirates dans le métro de Joshep Sargent
Affiche du film Les pirates dans le métro de Joshep Sargent
1975.100.1884.1-8
Affiche du film Les pirates dans le métro de Joshep Sargent
France 1975
Papier imprimé
1975.100.1884.1-8
A part le titre, quel est l’autre point commun entre cette affiche et le film Pirates de Roman Polansky, projeté au Mucem le 11 août 2017 dans le cadre de la 22e édition de Ciné Plein-Air Marseille en écho à l’exposition « Aventuriers des mers » ?  
Walter Mathau, acteur américain, y tient l’un des rôles principaux. Mais ce sont bien là les seules similitudes. Le film dont le Mucem conserve l’affiche est un policier dont l’intrigue se déroule dans le métro new yorkais des années 1970. Considéré comme un classique, Quentin Tarantino n’hésitera pas à lui rendre hommage dans Reservoir Dogs et Tony Scott à s’essayer au remake avec L’attaque du métro 123.

Si le Mucem a dans ses collections cette affiche, c’est suite à une campagne d’acquisition qui a été menée vers 1975 pour garder trace de l’omniprésence des supports publicitaires dans notre environnement quotidien. Tous types de produits ou d’évènements culturels se déclinent ainsi sur différents formats d’affichage extérieur. Il s’agit ici de l’un des plus grands, le 4 par 3, à cause de ces dimensions (4 mètres de large et 3 mètres de haut). Elle est ainsi conçue en 8 parties distinctes qui sont ensuite collées bord à bord sur le panneau d’affichage.

Explorez les collections du Mucem

Découvrir