Formation


Un partenariat inédit avec l'Institut national du patrimoine (INP)


Le Mucem et l’INP se sont unis pour créer ensemble, dans le cadre de l’Institut méditerranéen des métiers du patrimoine, un programme de formations conçues comme des rencontres professionnelles à l’échelle du bassin méditerranéen.
Les sessions de trois jours s'adressent à tous les professionnels du patrimoine dans les domaines de la conservation, de la restauration, de la gestion de sites, ou encore de la médiation. Les formations portent sur une définition large du patrimoine, matériel et immatériel.
Ces formations répondent aux conditions d’inscription de l’INP. Elles sont payantes.
Découvrir les formations

Ce programme bénéficie du soutien de la société des Amis du Mucem, permettant d’aider des professionnels étrangers du patrimoine à participer à l’une de ces formations. Les candidatures sont à adresser à Yolande Padilla, chargée du développement international en recherche, enseignement et formation. Courriel : yolande.padilla@mucem.org

Partenariat avec L'École du Louvre


Le Mucem accueille les cours en région de l’École du Louvre.  Ils se déroulent le lundi, dans l’Auditorium Germaine Tillion. 
Inscriptions, renseignements et tarifs : cours.regions@ecoledulouvre.fr

Programme complet.PDF


Ateliers de muséologie


Stage en ethnomuséologie des étudiants en master de l’Ecole du Louvre : une semaine pour produire, sur une thématique de société donnée, un parcours d’exposition à partir d’enquêtes de terrain dans Marseille et des collections du musée ! 

Programme à venir


Ateliers doctoraux


Repenser la Méditerranée. En partenariat avec le Labexmed et Aix-Marseille Université
Cultures des/aux marges urbaines
Collège doctoral du patrimoine méditerranéen en partenariat avec l’Institut national du patrimoine et l’Agence universitaire de la francophonie.


Des formations sur mesure


Le Mucem a mis en place en 2016 et en 2017 une formation spécifique accompagnée d’un stage de longue durée pour cinq étudiants du premier master de muséologie créé au Maroc par l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine. L’opération a été réalisée en étroite collaboration avec les services de conservation des musées de Marseille et a été soutenue par le Centre national des droits de l’homme du Maroc.