© Meteore Films

« Peu m’importe si l’histoire nous considère comme des barbares »

Séances de rattrapage

Cinéma

De Radu Jude (Roumanie / France / Allemagne, 2018, 2h), fiction – VOSTfr

En 1941, l’armée roumaine a massacré 20 000 Juifs à Odessa. De nos jours, une jeune metteuse en scène veut retranscrire cet épisode douloureux par une reconstitution militaire, dans le cadre d’un événement public. La mise en scène sera-t-elle possible ?

Mêlant le ludique et le tragique, un film engagé questionnant les dénis de l’histoire officielle dans une subtile mise en abyme cinématographique.

« “Je ne sais pas quoi dire à propos de ces historiens. Un fait passe parfois pour historique juste parce qu’on peut le retrouver dans les ouvrages de centaines d’historiens, encore qu’on puisse démontrer qu’ils se sont inspirés les uns des autres. Et l’information en question ne repose que sur les dires d’un seul.”
Voici une phrase reprise de L’Art d’avoir toujours raison par Schopenhauer.
Initialement, mon projet était mégalomaniaque – je voulais faire une série de plusieurs films, chacun ayant comme point de départ une des stratégies que Schopenhauer décrit dans son livre. J’ai ensuite abandonné cette grande idée et j’ai décidé d’essayer de faire “uniquement” trois ou quatre films (…). Cette fois non plus, cela n’a pas marché, je n’ai écrit que la première histoire – qui a abouti au film actuel. Et dans lequel, du gigantesque projet initial, il n’est resté que cette piteuse phrase. Où il y a incontestablement une part de vérité. Je me rappelle qu’à l’époque où j’ai fait Aferim!, j’avais trouvé dans plusieurs livres, articles, etc., des informations sur le pesage des esclaves roms dans les foires. La conseillère historique du film n’a pas accepté que je les utilise – elles conduisaient toutes à un seul texte, celui de Jean Bart, qui ne semblait même pas trop crédible, puisque c’était un souvenir de la petite enfance. »
Radu Jude

Tarifs

6€ / 4€

Lieu Mucem, J4 Auditorium

Voir aussi