Les routes de l'esclavage © Droits réservés

Les routes de l'esclavage

Avant-première

Cinéma

Les routes de l’esclavage est une série documentaire de Daniel Cattier, Juan Gélas et Fanny Glissant (producteur délégué : Compagnie des phares et balises). Les quatre épisodes de la série seront diffusés sur Arte le mardi 1er mai 2018 à 20h50 et sur France Ô les mercredi 2 et 9 mai à 20h55.

En avant-première, le Mucem propose la projection des deux premiers épisodes. La projection sera suivie d’un échange avec Catherine Coquery-Vidrovitch, conseillère historique de cette série, professeur émérite à l’Université Paris 7 Diderot.

C’est l’histoire d’un monde où la traite d’esclaves a dessiné ses territoires et ses propres frontières. Un monde où la violence, la domination et le profit ont imposé leurs routes. L’histoire de l’esclavage n’a pas commencé dans les champs de coton. C’est une tragédie beaucoup plus ancienne qui se joue depuis l’aube de l’humanité. A partir du VIIe siècle, et pendant plus de 1 200 ans, l’Afrique a été l’épicentre d’un gigantesque commerce d’êtres humains parcourant l’ensemble du globe. Nubiens, Peuls, Mandingues, Songhaïs, Sosos, Akans, Yorubas, Ibos, Kongos, Yao, Somalis... Au total, plus de 20 millions d’Africains ont été déportés, vendus et réduits en esclavage. Ce système criminel a enrichi et posé les fondements des plus grands empires à travers le monde. L’ampleur de ce trafic est telle qu’il a longtemps été impossible d’en expliquer tous les mécanismes. Pourtant, son histoire pose une question fondamentale : comment l’Afrique s’est-elle retrouvée au cœur des routes de l’esclavage ?

 


Épisode 1

476 - 1375 : Au-delà du désert


476 après Jésus-Christ, Rome s’effondre sous la poussée des invasions barbares. Sur les ruines de l’Empire romain, les Arabes bâtissent un nouvel empire qui s’étend des rives de l’Indus jusqu’au sud du Sahara. Entre l’Afrique et le Moyen-Orient se tisse durablement un immense réseau de traite d’esclaves. Au cœur de ce réseau continental, deux grandes cités-marchandes se démarquent. Au nord, au carrefour de la péninsule arabique et de l’Afrique, Le Caire, première ville musulmane et principal carrefour commercial d’Afrique. Au sud, Tombouctou, place forte des grands empires d’Afrique de l’ouest et point de départ des caravanes transsahariennes. Dans un récit épique et documenté, le premier épisode des Routes de l’Esclavage raconte 700 ans d’histoire et révèle comment les populations subsahariennes sont devenues au fil des siècles la principale « matière première » de la plus grande déportation de l’histoire.

 


Épisode 2

1375 – 1620 : Pour tout l’or du monde


A la fin du Moyen-âge, l’Europe s’ouvre au monde et découvre qu’elle se situe en périphérie de la principale zone de production de richesses de la planète : l’Afrique. Les navigateurs portugais sont les premiers à se lancer à la conquête de l’Afrique. Ils partent chercher l’or, ils reviennent avec des milliers de captifs pour les vendre en Europe. Entre les côtes africaines, le Brésil et leurs comptoirs, les Portugais mettent en place les premières colonies entièrement peuplées d’esclaves. Au large du Gabon, l’île de Sao Tomé, devient le laboratoire du système d’exploitation le plus rentable de tous les temps : la plantation sucrière…

 
Commentaire : Gaël Kamilindi de la Comédie-Française
Avec les voix de : Mathieu Amalric, Jérémie Renier, Gaël Faye, Aïssa Maïga, Serge Hazanavicius, Alex Descas, Jean-Michel Martial, Clément Manuel, David Baiot, Édouard Montoute, Clarisse Dracon, Thierry Blanc, Damien Ferrette.
Montage : Audrey Maurion - Musique originale : Jérôme Rebotier
Conseillers historique : Catherine Coquery-Vidrovitch et Eric Mesnard.
Pour mieux comprendre

Les dates de commémoration

10 mai 2018 : Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions en France métropolitaine.

23 mai 2018 : Date officielle de commémoration de l’esclavage pour les Français d’Outre-mer. Dans les DROM/COM, les dates de commémoration correspondent aux différentes proclamations des décrets abolissant l’esclavage dans les colonies tout au long de l’année 1848 : le 27 avril à Mayotte ; le 22 mai en Martinique ; le 27 mai en Guadeloupe et à Saint-Martin ; le 10 juin en Guyane ; le 9 octobre à Saint-Barthélemy ; le 20 décembre à la Réunion.

Dates clés

Entre 869 et 883 : Première révolte d’esclaves noirs connue : La rébellion des Zanj.

La rébellion des Zanj est une révolte d’esclaves noirs contre le pouvoir des Abbassides, dans le sud de l’Irak, dans la région de Bassorah. La révolte prit une grande ampleur, avant d’être écrasée en 883 par le vizir Al-Muwaffaq.

14 août 1791 : La cérémonie du Bois-Caïman est une réunion d’esclaves considérée en Haïti comme l’acte fondateur de la révolution et de la guerre d’indépendance. C’est le premier grand soulèvement collectif de Haïti contre l’esclavage.

27 avril 1848 - 170e anniversaire : L’esclavage est définitivement aboli (décret de Victor Schoelcher) en France et dans ses colonies.

18 décembre 1865 : Abolition de l’esclavage aux États-Unis. Le treizième amendement à la Constitution des États-Unis prend effet le 18 décembre 1865. «Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux États-Unis, ni en aucun lieu soumis à leur juridiction», énonce-t-il.

13 mai 1888 : Abolition de l’esclavage au Brésil.

 

Quelques chiffres

On estime entre 9 et 12 millions le nombre de captifs qui ont circulé sur les routes de la traite transsaharienne et orientale entre le VIIe et le XIXe siècle.

À partir de 1516, en moins de quatre siècles, 13 millions d’Africains furent déportés vers les Amériques.

Entre les razzias, les famines, les guerres et les épidémies générées par ce trafic d’hommes, plus de 50 millions d’Africains ont été les victimes directes et indirectes des désirs d’expansions des grands empires.

Aujourd’hui encore, les historiens étudient les conséquences démographiques mais aussi économiques, politiques et sociales de ce drame humain d’une ampleur inégalée.

 

Tarif

Entrée libre

Lieu Auditorium
Horaires

Dimanche 22 avril 2018 à 14h30

Date(s)

  • Dimanche 22 avril 2018 à 14h30