© SOS Méditerranée / Laurin Schmid

Hospitalité, hostilités, agir et réagir face à l'exil

EXIL - Être ici aujourd’hui

Rencontres-débats/Conférences

Table ronde

En collaboration avec Mediapart
Avec Catherine Wihtol de Wenden (directrice de recherche émérite, CNRS), Sophie Beau (SOS Méditerranée), Mehdi Alioua, (Université Internationale de Rabat), Paolo Artini (représentant pour le Haut Commissariat aux réfugiés)
Modération : Joseph Confavreux (journaliste)

Cette table-ronde sera l’occasion de questionner les enjeux internationaux de la question migratoire et de mettre en regard les actions mises en œuvre depuis chacune des rives de la Méditerranée.
 

Joseph Confavreux

Journaliste à France Culture entre 2000 et 2011, Joseph Confavreux a rejoint Mediapart en mai 2011. Il est membre du comité de rédaction de la revue Vacarme, a codirigé le livre La France invisible (La Découverte, 2006) et a publié deux autres ouvrages, Egypte : histoire, société, culture (La Découverte, 2009), et Passés à l'ennemi, des rangs de l'armée française aux maquis Viet-Minh (Tallandier, 2014). Il est aussi co-rédacteur en chef de la Revue du Crieur.

Sophie Beau

Responsable de programmes humanitaires et sociaux depuis vingt ans auprès des personnes en précarité en France et à l'étranger, Sophie Beau est co-fondatrice de l'association européenne de sauvetage en mer SOS MEDITERRANEE. Elle est la directrice générale de SOS MEDITERRANEE France et vice- présidente du réseau européen qui comprend la France, l’Allemagne, l’Italie et la Suisse. Elle dispose d'une formation initiale en anthropologie, d'un 3e cycle en Sciences politiques et d'un diplôme universitaire Santé et précarité.

Mehdi Alioua

Mehdi Alioua est Professeur Associé en sociologie à Sciences Po Rabat de l’Université Internationale de Rabat et titulaire de la chaire « Migrations, Mobilités, Cosmopolitisme ». Il est membre du laboratoire mixte international MOVIDA mis en œuvre par l'IRD en regroupant des laboratoires de recherches européens et africains autour des questions de migrations et de mobilités africaines. Il a commencé ses recherches sur les migrations transsahariennes et sur le cosmopolitisme au Maroc en 2003. Depuis, il s’intéresse aux redéploiements des migrations internationales dans la région, au transnationalisme et aux différents régimes de mobilités qui lui sont liés, aux processus de globalisation et aux transformations sociopolitiques qu’ils entraînent, aux processus de démocratisation, aux droits des étrangers et aux conflits sociaux.

Catherine Wihtol de Wenden

Directrice de recherche émérite au CNRS, au CERI, Catherine Wihtol de Wenden est l’auteur d'une vingtaine d'ouvrages et de plus de deux cents articles scientifiques. Politologue et juriste de formation, elle enseigne à Sciences Po Paris et Lille et à l'Université de Rome la Sapienza. Derniers ouvrages parus : Atlas des migrations (Autrement, 2018) ; La question migratoire au XXIe siècle (Presses de Sciences Po, 2017) ; Faut-il ouvrir les frontières ? (Presses de Sciences Po, 2017).

Paolo Artini

Paolo Artini travaille depuis 1993 pour le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Il a été en poste dans de nombreux pays dont le Koweït, la Mauritanie, l'Éthiopie. Il a également longtemps travaillé dans les Balkans, en particulier à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, et en Italie, où il dirigeait le département de la protection. Avant d’être nommé cette année en France, il a exercé les fonctions de représentant adjoint pour le HCR en Turquie et au sein de la représentation régionale d’Europe de l’Ouest.
Paolo Artini est diplômé en droit à l'Université de Pavie et en études du développement à l'École des études orientales et africaines de Londres.

 

Tarif

Entrée libre

Lieu Auditorium
Horaires

Samedi 29 septembre à 14h30

Voir aussi