•  Ex Nihilo © DR
    Ex Nihilo © DR
  • Ex Nihilo © DR
    Ex Nihilo © DR

Marseille, un journal sonore

Marseille Résonance
Forum | Du vendredi 25 août 2017 au lundi 4 septembre 2017

  • Installations de l'artiste libanaise Kinda Hassan, invitée de la cinquième édition de Marseille résonance—Entrée libre

Chaque année, le Mucem invite un artiste étranger à développer une création sonore en lien avec la cité phocéenne. L’ensemble des œuvres créées compose au fil du temps un « journal sonore de Marseille », dont les pages s’écrivent lors de chaque nouvelle édition de « Marseille Résonnance ».


Ex Nihilo (nihil fit) « rien ne vient de rien » 


Installation - Création 2017 De Kinda Hassan
Forum

Lors de cette nouvelle édition, l’artiste libanaise Kinda Hassan décrypte le « kaléidoscope » marseillais à travers une installation sonore intitulée « Ex Nihilo (nihil fit), rien ne vient de rien », interrogeant les différentes histoires que masque la façade contemporaine de la ville.

Partant du port de Marseille en tant que véhicule de transfert d’Hommes, de produits, d’énergie, d’histoires et de possibilités, elle nous propose de contempler les processus de transformation de la vie humaine dans le contexte urbain d’une ville-port. Le port devient une lentille d’après laquelle on imagine et rumine ces transformations dues au pouvoir politique, au virage doux mais certain vers le capital, à la production du désir, à la domination de la machine et aux circonstances de l’évolution de l’Histoire, particulièrement l’histoire coloniale puis post-coloniale du pays. Ce sont des transformations qui s’impriment en dernier lieu sur le corps humain circulant dans la ville d’aujourd’hui, une ville décrite et re-décrite dans un langage unifiant, parfois réducteur. Kinda Hassan perce les descriptions contemporaines et conventionnelles qui promeuvent Marseille comme ville cosmopolite, euro-méditerranéenne, capitale de culture. Elle va à la recherche d’origines susceptibles de raconter une autre histoire.

Vendredi 25 août à 19h, samedi 26 et dimanche 27 août à 14h, le public est invité à manipuler, à échanger et à participer à cette installation interactive avec l’artiste.
Coproduction Mucem / GMEM-CNCM-Marseille.
L'artiste voudrais remercier les personnes suivantes pour leur contributions cruciales à l'achèvement de ce projet :
Remy Bazzali, Polo Bazzali, l'équipe de la réparation navale du GPMM, Sylvie Paz et Annie Maltinti-Aniorte
Nathalie Souny de la NCDSM
Lina Attalah, Nicolas Becker, Anaïs Farine et Walid Abdelnour
Christian Sebille, Nicolas Debade, Jerome Decque et Julia Lopez du GMEM
Samar Kehdy et l'équipe du Mucem.

Le texte de Walter Benjamin est extrait de :
« Le conteur », in Oeuvres 3, ed. Gallimard 2000, traduit de l'allemand par Maurice de Gandillac, Rainer Rochlitz et Pierre Rusch, p.116
Kinda Hassan

Née à Beyrouth, Kinda Hassan est une artiste multimédia qui explore les champs de la vidéo et du son. Elle obtient son master en Arts visuels à l’Alba en 2007 et suit par ailleurs des formations dans plusieurs institutions telles que l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts (ENSBA) à Paris. Elle prépare depuis septembre 2016 un Master en Design Sonore à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts du Mans.

Ses travaux ont été exposés dans de nombreux festivals internationaux et différentes galeries d’art. Parallèlement à ses réalisations, elle cofonde en 2008 la plateforme régionale de musique arabe eka3, dont elle devient la directrice exécutive au Liban jusqu’à décembre 2012.

Kinda Hassan s’est longtemps intéressée aux phénomènes d’influence exercés par la ville sur le corps des individus. Ses créations s’attachent à capturer une réalité pour la dénoncer, révélant ce qui est habituellement invisible. Au-delà du simple « enregistrement », sa démarche, de la vidéo au travail sonore, transforme et génère de nouveaux espaces de perceptions. Elle repousse les limites du documentaire jusqu’à la poésie et la fiction.


Critical Connection


Recomposer les images et les sons de Marseille
Vidéoprojection
Création 2016
D'Elio Martusciello

Le musicien italien Elio Martusciello a trouvé, en l’archipel du Frioul, un territoire propice à l’inspiration et à la création. Son installation Critical Connection prend ainsi la forme d’une « île multimédia » où sont réunies les images et les sons collectés par l’artiste à travers la cité phocéenne.

Production Mucem - En coréalisation avec le GMEM-CNCM-Marseille et le Grim

Psychoréographies


Création 2015
De Nikolaus Gansterer
Lilia Mestre : dériva(c)trice et conseillère artistique pour la chorégraphie
Stefan Geissler : arrangeur

Nikolaus Gansterer a exploré la ville de Marseille en y développant des techniques inspirées des situationnistes, pratiquant le non-sens avec tous ses sens.

Composés de sons, d’objets et de dessins, les diagrammes multidimensionnels de l’artiste furent activés et transformés au Mucem lors d’une performance de « translecture » : une lecture non pas par la parole, mais par le geste et le son. Une lecture de la ville par l’action. 

Cette installation/performance est cette année présentée sous forme de projection.

Carroussa sonore


Création 2014
De Younes Baba-Ali
En collaboration avec Anna Raimondo 

La carroussa est un module précaire de vente ambulante que l'on retrouve dans le paysage urbain marocain avec une fonction bien précise : vendre des CD coraniques en diffusant dans les rues des versets religieux.

En 2014, au Mucem, la carroussa de l’artiste Younes Baba-Ali gardait son aspect traditionnel, mais diffusait un panorama de créations sonores contemporaines : spoken word, art radiophonique, musique expérimentale… Inspirées de Marseille, de son espace urbain, géographique, politique ou poétique, ces créations « traduisent » la ville en sons.

Cette installation est présentée cette année sous forme de point sonore.

Marseille écoute Marseille


Création 2013
De Erdem Helvacioglu

Marseille écoute Marseille est une installation électroacoustique en prise directe avec la ville : enregistrements captés sur le Vieux-Port, sons de musiciens de rue, grincement de cordes de bateaux et vibrations du vent, s’entrecroisent et se mêlent à divers genres musicaux comme le hip-hop, l’électro, la noise, le drone…

Cette installation est présentée cette année sous forme de point sonore.

Activités et événements associés

Evénements passés

Temenik Electric © Patrick Gherdoussi

Marseille Résonance

Égalité Mécanique Électrique

Chaque année, « Marseille Résonance » questionne et met en dialogue les mythes et réalités de la cité phocéenne à travers un programme de créations sonores, de spectacles et de cinéma.

Pour cette nouvelle édition, le Mucem interroge la notion d’égalité, employée de nos jours mécaniquement sans toujours refléter une réalité. Chacun à leur manière et à travers leurs disciplines, les artistes invités livrent leur regard sur cette notion, sujet d'actualité pour le moins électrique !

Et afin de poursuivre la réflexion tout en célébrant l’ouverture de sa nouvelle saison artistique et culturelle, le Mucem vous donne rendez-vous au fort Saint-Jean le vendredi 25 août pour une grande soirée mêlant performances, spectacles et concerts.