• Horizontal Alphabet (black), Œuvre de Katinka Bock © François Deladerriere
    Horizontal Alphabet (black), Œuvre de Katinka Bock © François Deladerriere
  • Horizontal Alphabet (black), Œuvre de Katinka Bock © François Deladerriere
    Horizontal Alphabet (black), Œuvre de Katinka Bock © François Deladerriere
  • Katinka Bock Maquette pour Horizontal Alphabet (black) Cnap © Yves Chenot
    Katinka Bock Etude pour Horizontal Alphabet (black) Cnap © Yves Chenot
  • Katinka Bock Etude pour Horizontal Alphabet (black) Cnap © Yves Chenot
    Katinka Bock Etude pour Horizontal Alphabet (black) Cnap © Yves Chenot

Horizontal Alphabet (black)

Katinka Bock
Salle Casemate du fort Saint-Jean | Du vendredi 25 août 2017 au dimanche 25 août 2019

  • Une commande du Centre national des arts plastiques

Déployée sur le sol de la salle Casemate du fort Saint-Jean, Horizontal Alphabet (black) est une commande à protocole du Centre national des arts plastiques (Cnap) constituée d’un dallage de briques rectangulaires en céramique noire.

De nombreux travaux de l’artiste allemande Katinka Bock témoignent d’une attention particulière à l’échelle humaine : c’est le cas d’Horizontal Alphabet (black), dont le format de chaque brique est donné par l’empreinte d’une main ou d’un pied.
Cette pièce est fondée sur la diversité des humains et la répétition : rien n’est jamais identique. L’œuvre prend l’individualité et l’universalité de l’homme comme points de départ. La main, le pied, le pouce et le fémur sont autant de mesures du corps, qui ont autrefois servi (ou servent encore) d’unités de mesure. Il n’existe pas de brique standard. Selon les régions, les pays et les cultures, ces unités de mesure varient plus ou moins en fonction des traditions, des usages ou des modes.
Installées à partir de l’été 2017, les céramiques d’Horizontal Alphabet (black) sont destinées à disparaître avec le temps. En attendant, le visiteur prendra soin d’éviter de marcher sur l’œuvre…

Horizontal Alphabet (black) fait partie d'un programme de commandes artistiques porté par le Centre national des arts plastiques (Cnap) : les œuvres qui en résultent sont destinées à être présentées sur l’espace public, principalement en extérieur, en circulation sur le territoire et sur une courte durée (de un à trois ans). Le Cnap, quant à lui, conserve l’ensemble des instructions qui permettent une nouvelle version de l’œuvre, à chaque étape.

Katinka Bock est née en 1976 à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne. Elle vit et travaille entre Paris et Berlin. Lauréate du prix de la Fondation Ricard (2012) et de la Villa Médicis (2012/2013), elle a récemment exposé à la Henry Art Gallery de Seattle (États-Unis), au Mamco de Genève (Suisse), au KIOSK de Gand (Belgique) et au MUDAM au Luxembourg.

 



Œuvres clés