Et pourquoi moi je dois parler comme toi ? © sarahmoon

Et pourquoi moi je dois parler comme toi ? (textes d’Art Brut)

Les mondes de Dubuffet

Spectacles/événements

Avec Anouk Grinberg et Nicolas Repac
Textes Aloïse Corbaz, Samuel Daiber, Joseph Heu, Justine Python, Jeanne Tripier, Adolf Wölfli
Adaptation : Anouk Grinberg
Musique : Nicolas Repac
 
« L’art ne répare pas de la perte, il lui répond.
On connait de l’Art Brut la peinture, la sculpture, des installations géniales, mais on ne connait pas les ‘‘Textes Bruts’’. Ce sont le plus souvent des lettres d’hommes et de femmes que la famille ou la société avaient enfermés : quelques-uns étaient malades, mais d’autres étaient juste bizarres comme vous et moi, et ont passé des années dans des asiles, parfois leurs vies entières, sans comprendre pourquoi.
Mis hors du monde, ils voulaient qu’on ne les oublie pas, alors ils ‘‘parlaient par-dessus le mur’’, envoyant à leurs proches ou aux directeurs des institutions des lettres, des supplications, des poèmes, des signes stridents de vie. Mais rien de tout ça n’a été lu, les services médicaux considéraient sans doute que ces gens n’étaient pas à entendre, et n’avaient pas droit de cité…
Or ces textes sont du pur art. Du pur ‘‘jus de vivre’’. […]
Aucun de ces auteurs ne savait qu’ils créaient quelque chose de grand ; mais nous, aujourd’hui, nous le savons. Il n’y avait chez eux aucune prétention artistique, mais il y avait la nécessité vitale de respirer, échapper, inventer, faire face.
Et alors c’est l’art à la naissance de l’art, l’art à l’état brut.
Beaucoup de grands écrivains reconnus ont rêvé d’écrire avec cette inventivité dans la langue et la pensée, et beaucoup s’en sont même inspirés, sans jamais citer ces maitres du “hors-piste”.
Dans ce spectacle, ces auteurs sont enfin réunis.
Nicolas Repac a inventé pour chaque texte des musiques qui les mettent en lumière.
Notre vœu constant était de les faire sortir du ghetto de la folie, et d’épouser la vie qu’ils contenaient. »

Anouk Grinberg

 

Anouk Grinberg

Anouk Grinberg est comédienne, peintre et écrivain. Elle a reçu plusieurs récompenses pour ses rôles au théâtre (prix du Syndicat de la critique pour Maman et la Putain en 1991, pour Les Fausses Confidences en 2010 et pour Un mois à la campagne en 2018, nominations aux Molières en 1992, 2003, 2010 et 2014). Au cinéma, elle se fait connaître du grand public grâce à son rôle dans Merci la vie de Bertrand Blier (prix SACD Suzanne Bianchetti, prix Arletty, prix Michel Simon 1990, nomination aux Césars). Elle jouera aussi dans Un, deux, trois soleil et Mon homme (prix d’interprétation féminine au Festival de Berlin), toujours de Bertrand Blier, mais aussi dans Entre chiens et loups d’Alexandre Arcady, Les Petites Couleurs de Patricia Plattner ou Un héros très discret de Jacques Audiard.
Régulièrement, elle revient aux lectures publiques. Depuis plusieurs années, elle expose également ses dessins et peintures.

 

Nicolas Repac

Tout à la fois guitariste, compositeur, arrangeur et producteur, Nicolas Repac est fondamentalement un homme de l’ombre. Alter ego d’Arthur H depuis près de quinze ans, jamais plus à son aise que dans l’espace calfeutré de son studio des hauteurs de Montmartre, Repac, seul face à ses machines, aime plonger dans sa nuit pour en ramener tel un médium inspiré les échos fantomatiques de quelques mondes enfouis. Inaugurée au tournant des années 2000, sa collaboration avec le label Nø Førmat! lui a donné une notoriété nouvelle. Il a notamment enregistré en 2012 Black Box, voyage musical consacré au blues dans tous ses états.


Une production RB|D Productions
Une création Les Visiteurs du soir
Coproduction : Le Train-Théâtre - Scène conventionnée (Portes-lès-Valence), Le Liberté - Scène nationale (Toulon)
Co-accueil : Festival d'Avignon, La Chartreuse-CNES de Villeneuve-lez-Avignon
Avec le précieux concours de La Collection de l'Art Brut de Lausanne, Michel Thévoz, Christian Berst.
Le spectacle a été conçu d'abord en lecture par les éditions Actes sud, créé à l'Abbaye de Montmajour à Arles, puis présenté au Festival d'Avignon du 19 au 22 juillet 2018 à La Charteuse de Villeneuve-lez-Avignon | Centre national des écritures du spectacle.
Tarif

12/9 €

Lieu Auditorium
Horaires

Samedi 27 avril 2019 à 20h 

Voir aussi

  • Droits réservés

    Les mondes de Dubuffet

    Autour de l'exposition « Jean Dubuffet, un barbare en Europe »

    En savoir plus