Libre Archipel © André Fortino

Carte blanche aux étudiant(e)s des beaux-arts de Marseille

Festival Jean Rouch

Cinéma

Carte blanche aux étudiant(e)s des beaux-arts de Marseille (ESADMM / École supérieure d'art et de design Marseille-Méditerranée), en présence du réalisateur et des étudiants.
 
« Libre Archipel est un film réalisé à l'occasion d'une proposition faite par André Fortino à un groupe d'étudiants de l'École supérieure d'art et de design Marseille-Méditerranée : s'installer sur l'île du Frioul pour réaliser une vidéo. Mais parce que cette invitation constitue déjà une histoire, le réalisateur a ajouté sa propre caméra à cette aventure et son regard sur le film en train de se faire.
Entre les partis pris différents de ces regards conjoints, le récit s'évade tandis que le Frioul devient une terre étrange aux mille yeux. Paysage mystique à la topographie labyrinthique, l'île prend peu à peu le pouvoir et laisse s'infiltrer au sein de cette communauté d'étudiants le doute sur sa propre nature et sur la véritable quête de ses membres. »

Claire Astier, anthropologue, commissaire d’exposition et critique d’art.

André Fortino

Né en 1977, André Fortino vit et travaille à Marseille. Son travail est caractérisé par la puissance qui émane de partis pris et de protocoles qu’il applique sans concession à sa pratique. Il s’y investit physiquement tout autant qu’intimement en se mettant en scène au sein d’actions dont les personnages incarnent parfois en filigrane la figure tragique et ironique de l’artiste dans son inscription sociale et politique. Sa pratique de la performance l’a peu à peu amené à construire des objets cinématographiques à partir des différentes versions d’un même protocole, jusqu’à l’épuisement de son propre corps, en en multipliant les ressorts dramaturgiques. Chez André Fortino l’écriture cinématographique est avant tout dictée par les gestes issus d’une rencontre parfois violente entre son corps et un environnement composé et choisi. Ces dernières années André Fortino a cédé la place qu’il occupait dans ses films aux amis, proches, complices ou encore inconnus. Son cinéma s’attache désormais à les regarder se transmuer, se déployer, se réinventer dans le cadre temporel qu’il leur propose et qui génère un espace de liberté. À travers eux il contemple la manière dont ces expériences informent et nourrissent des corps qui se réinventent.

 

Tarif

Entrée libre

Lieu Auditorium
Horaires

Vendredi 7 décembre 2018 à 10h

Voir aussi