couverture - Anne Cheng

Anne Cheng

Programmation

La Chine ou le problème avec une "grande" civilisation

Conférence du cycle "Civilisation et barbarie"

Entre janvier et décembre 2014, le Mucem a initié le cycle de grandes conférences «Pensées du monde». Accompagnés par l’essayiste et historien des idées Tzvetan Todorov, Patrick Chamoiseau, Carlo Ginzburg, Anne Cheng, Sanjay Subrahmanyam, Achille Mbembé et Elias Khoury ont partagé avec nous l’indispensable «regard de l’autre» sur la dualité «civilisation/barbarie». Leurs noms font entendre la présence des Antilles, du Moyen-Orient, de l’Europe, de la Chine, de l’Inde et de l’Afrique. Dans cette histoire où, sous prétexte de civilisation, le monde occidental a trop souvent imposé son modèle voire son empire, ces auteurs nous convient à un regard critique et décentré.

Née sous le signe de l’entre-deux, de parents chinois dans la France d’après-guerre, Anne Cheng n’a eu de cesse de penser sa double appartenance, à travers l’enseignement et la recherche sur l’histoire intellectuelle chinoise. Depuis l’Europe des Lumières, on s’est beaucoup occupé de «penser la Chine», quitte à fabriquer les représentations les plus contradictoires, entre la consensuelle «Chine philosophique» et le «despotisme oriental», aussi imprévisible qu’inquiétant. Titulaire de la chaire d’Histoire intellectuelle de la Chine et du monde sinisé de l’Institut universitaire de France, elle a été élue en 2008 au Collège de France.

À lire : Entretiens de Confucius (traduction intégrale, Éditions du Seuil, 1981 et 1992)

Histoire de la pensée chinoise (Points-Essais Seuil, 1997, 2002)

La Chine pense-t-elle ? (Fayard, 2009)

 

Conception graphique: David Poullard

Télécharger au format .pdf  Tous nos livres