couverture - Achille Mbembé

Achille Mbembé

Programmation

Il n'y a qu'un seul monde et ce monde nous est commun - Conférence du cycle "Civilisation et barbarie"

Entre janvier et décembre 2014, le Mucem a initié le cycle de grandes conférences «Pensées du monde». Accompagnés par l’essayiste et historien des idées Tzvetan Todorov, Patrick Chamoiseau, Carlo Ginzburg, Anne Cheng, Sanjay Subrahmanyam, Achille Mbembé et Elias Khoury ont partagé avec nous l’indispensable «regard de l’autre» sur la dualité «civilisation/barbarie». Leurs noms font entendre la présence des Antilles, du Moyen-Orient, de l’Europe, de la Chine, de l’Inde et de l’Afrique. Dans cette histoire où, sous prétexte de civilisation, le monde occidental a trop souvent imposé son modèle voire son empire, ces auteurs nous convient à un regard critique et décentré.

Né au Cameroun en 1957, Achille Mbembe est professeur d’histoire et de science politique à l’université du Witwatersrand à Johannesburg en Afrique du Sud et à l’université de Harvard aux États-Unis. Historien atypique de l’Afrique, imprégné de la culture et de la langue françaises, il entretient avec les deux rives de la Méditerranée (et de l’Atlantique) un rapport à la fois étroit et critique. Grand lecteur de Michel Foucault, d’Hannah Arendt, de Frantz Fanon, d’Aimé Césaire, il est reconnu comme l’un des plus importants théoriciens de la «post-colonie». Il élabore une pensée du monde globalisé, laboratoire d’une future humanité partagée.

À lire : De la postcolonie. Essai sur l’imagination politique dans l’Afrique contemporaine, Karthala, 2000

Sortir de la grande nuit. Essai sur l’Afrique décolonisée, La Découverte, 2010

Critique de la raison nègre, La Découverte, 2013.

 

Conception graphique: David Poullard

 

Télécharger au format .pdf Tous nos livres