• Mon MuCEM
    Déjà inscrit
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour MuCEM - Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    To prevent automated spam submissions leave this field empty.
    Inscrivez-vous
    Inscrivez-vous à Mon MuCEM afin de bénéficier de nombreux avantages.
    Stay
-A +A

J'AIME LES PANORAMAS

Du 4 novembre 2015 au 29 février 2016
MuCEM J4 – Niveau 2 – 1150 m2

 

Exposition temporaire, organisée conjointement par le MuCEM avec les Musées d’Art et d’Histoire de Genève.

 

Commissariat : Laurence Madeline, conservateur en chef, responsable du pôle Beaux-Arts des Musées d’Art et d’Histoire de Genève, et Jean-Roch Bouiller, conservateur en chef, responsable du secteur art contemporain au MuCEM.
Scénographie : Adrien Rovero Studio
Graphiste : Camille Sauthier, Atelier Valenthier

 

Massifs de montagne ou côtes méditerranéennes, certains lieux ont la faculté d’offrir à leurs visiteurs des points de vue privilégiés qui procurent le sentiment de dominer le monde, de le posséder voire de s’y dissoudre.

 

Le mot « panorama » naît une première fois en Angleterre en 1787. Il désigne alors une construction circulaire au centre de laquelle le spectateur se place pour découvrir un paysage ou une scène historique, reproduits de façon illusionniste et qui se déploie autour de lui, à 360°. Il apparaît sous un autre jour, en France, en 1830, où il devient simplement l’expression d’un large paysage, d’une vue étendue. Puis son sens rebondit pour devenir la succession d’images qui se présentent à la pensée comme une vision complète ou l’étude quasi exhaustive d’un sujet…

 

Ces différentes acceptions traduisent bien tout ce qui se trouve en substance dans le phénomène panoramique : le rôle central du regard, une certaine appropriation du monde qui en découle, le sentiment de dominer une situation par la simple vision large et entière que l’on peut en avoir... En donnant l’illusion de la réalité au point de parfois la concurrencer, les différentes formes de panoramas posent de fait la question de la construction du regard.

 

L’exposition J’aime les panoramas, fruit d’une étroite collaboration entre les Musées d’Art et d’Histoire de Genève et le MuCEM, à Marseille, cherche à montrer comment la notion de panorama dépasse les catégories habituelles de la représentation (beaux-arts, art contemporain, photographie, cinéma, industrie, pratiques amateur…). Issue d’une logique scientifique et militaire avant d’être accaparée par la société du spectacle, l’expérience panoramique pose la question de notre rapport au monde ou au paysage, maîtrisé ou inconnu, au tourisme de masse, à la consommation de points de vue formatés, à l’image comme source de divertissement.

 

Du premier dessin de panorama déposé par l’inventeur américain Robert Fulton à l’Institut national de la propriété intellectuelle de Paris, en 1799, à 360° room for all colours, de l’artiste danois Olafur Eliasson, réalisée en 2002, l’exposition propose un éventail chronologique large. En réunissant des œuvres d’artistes tels que Jeff Wall, Peter Greenaway, David Hockney, Vincent Van Gogh, Gustave Courbet, Gerhard Richter, Jan Dibbets, François Morellet, Ellsworth Kelly, elle souligne la diversité des propositions artistiques influencées ou marquées par la notion de panorama.

 

Des relevés photographiques des Alpes à ceux des champs de bataille en passant par les papiers peints, les cartes postales ou les films, registres, médiums et univers se mélangent et renouvellent le regard que nous portons sur le monde et sur la fonction du spectateur.

 


 

NAISSANCE D'UNE EXPOSITION

 

"Cette exposition est née d’un quiproquo autour de la réplique « J’aime les panoramas », prononcée par Jean Dujardin dans le film de Michel Hazanavicius, OSS 117 : Le Caire, nid d’espions. Ces quatre mots ont immédiatement cristallisé par sérendipité les principaux axes de réflexion autour de la notion de panorama. Cette phrase apparaît en effet d’une part comme un lieu commun que tout un chacun pourrait prononcer devant n’importe quel paysage, évoquant contemplation, insouciance et plaisir. D’autre part, le fait que cette parole soit prononcée devant le Canal de Suez, en 1955, un an avant sa nationalisation et les conflits subséquents, témoigne de la potentielle dimension géopolitique de toute entreprise destinée à proposer une vision englobante de la réalité. Les panoramas sont affaire de contemplation, certes, mais également d’appropriation, de domination, voire d’aliénation.

 

La richesse et les paradoxes du sujet se sont imposés en même temps que se sont révélés les intérêts d’un partenariat entre un musée d’art et d’histoire et un musée de civilisations. Chacun apportant sa propre appréhension du savoir, de l’objet, de l’œuvre ; sa perspective depuis des villes comme Genève, ouverte sur des panoramas alpins, et Marseille, dont la géomorphologie offre de nombreux points de vue maritimes.  Au fil du projet, il a été amusant de constater que le 100ème des cent escaliers conçus par Peter Greenaway pour son opération Stairs 1, à Genève en 1994, devait être installé à proximité de l’embouchure du Rhône, à Marseille ou non loin."

 

Jean-Roch Bouiller, conservateur en chef, responsable du secteur art contemporain au MuCEM
Laurence Madeline, conservateur en chef, responsable du pôle Beaux-Arts des Musées d’Art et d’Histoire de Genève

 

Partager
 

#MuCEM #JaimelesPanoramas
Lieu : J4 | J4 - niveau 2

Type de public :

Tout Public

Jours et horaires :

Du 4 novembre 2015 au 29 février 2016
Jean-Roch Bouiller est docteur en histoire de l’art contemporain (université Paris-I Panthéon Sorbonne) et...
Laurence Madeline, est conservateur en chef du patrimoine et responsable du pôle Beaux-Arts des Musées d’Art et d...
Inauguré en grandes pompes le 15 octobre 1910, le Musée d’art et d’histoire – ou «Grand Musée...
Alpes ou côtes méditerranéennes, certains lieux ont la faculté d’offrir à leurs visiteurs des points de vue...
Dans ses scénographies d’exposition, Adrien Rovero donne forme et volume au propos, afin de prolonger l’...
Les commissaires de l’exposition, Laurence Madeline et Jean-Roch Bouiller, le critique de cinéma Patrick Leboutte et...
Un projet participatif en lien avec l’exposition « J’aime les panoramas » (du 4 novembre...
L'exposition J'aime les panoramas est à voir au MuCEM du 4 novembre 2015 au 29 février 2016. Mais pas que ! Elle se...
L’exposition « J’aime les panoramas », du 4 novembre 2015 au 29 février 2016 au MuCEM, devient un...
Entrez dans le Black Cube pour vivre une expérience optique aux frontières de l’art et de la science ! ...
Installation
Du 9 novembre 2015 au 29 février 2016

Vidéos

Informations pratiques

RÉSERVATIONS ET RENSEIGNEMENTS
04 84 35 13 13
reservation@mucem.org / mucem.org

 


TARIFS

 

Billets MuCEM
Expositions permanentes et temporaires 9.5 € / 5 €

 

Billets famille
Expositions permanentes et temporaires 14 €

 

Visites guidées 12 € / 9 €

 

Audioguide 2 €

 

>  L’accès aux espaces extérieurs et jardins du MuCEM est libre et gratuit dans les horaires d’ouverture du site. L’accès aux expositions est gratuit pour tous, le premier dimanche de chaque mois.

> Gratuité des expositions pour les moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de minima sociaux, les personnes handicapées et accompagnateur et les professionnels.

> Gratuité des expositions permanentes uniquement pour les enseignants titulaires d’un Pass Éducation et les 18 - 25 ans.

 


 

ÉVITEZ LES FILES D’ATTENTE

Achat en ligne sur mucem.org, fnac.com, ticketnet.com, digitick.com et espaceculture.net

> Achetez directement votre billet

 


 

HORAIRES D’OUVERTURE

Ouvert tous les jours sauf le mardi, le 1er mai, le 25 décembre
Horaire d’automne (du 1er septembre au 31 octobre) : 11 h - 19 h
Horaires d’hiver (du 1er novembre au 30 avril) : 11 h - 18 h
Horaires de printemps (du 2 mai au 3 juillet) : 11 h - 19 h
Horaires d’été (du 4 juillet au 31 août) : 10 h - 20 h

 

Nocturne le vendredi jusqu’à 22 h (du 2 mai au 31 octobre)

 

Fermeture des caisses 45 minutes avant la fermeture du musée.
Évacuation des salles d’expositions 15 minutes avant la fermeture.

 


 

VISITEURS EN GROUPES

> Les visites en groupes (à partir de 7 personnes), dans les espaces d’expositions et les espaces extérieurs du site, se font uniquement sur réservation, au plus tard quinze jours à l’avance pour les visites guidées et une semaine pour les visites autonomes.

 

> Horaires réservés aux groupes : 9 h - 11 h.
(Excepté du 4 juillet au 31 août). Réservations obligatoires.

 


 

ACCÈS

Entrée basse fort Saint-Jean : 201, quai du Port.
Entrée Panier : parvis de l’église Saint-Laurent.
Entrée J4 : 1, esplanade du J4.

 

Métro Vieux-Port ou Joliette.
Tram T2 République / Dames ou Joliette.
Bus 82, 82s, 60, Littoral Major / fort Saint-Jean, 49 Église Saint-Laurent, Ligne de nuit 582.
Parkings payants Esplanade du J4 / Vieux-Port / fort Saint-Jean et Hôtel de Ville.

 


 

RÉSEAUX SOCIAUX

facebook.com/lemucem
twitter.com/MuCEM_Officiel
instagram.com/mucem_officiel
 

Programmation

La programmation en écho à l’exposition J’aime les panoramas est rythmée par des rencontres-débats, une performance, une émission de radio enregistrée en public, un projet mené en collaboration avec le quartier de Frais Vallon, et une soirée Nuit Vernie dans l’exposition, avec les étudiants de l’Université d’Aix-Marseille.

 


 

LA PROGRAMMATION CULTURELLE ASSOCIÉE

 

  • Rencontres-débats

Leçons du regard
Trois Leçons du regard seront confiées à des théoriciens de l’image, des commissaires d’exposition, des penseurs ou à des artistes afin de poser/reposer la question « qu’est-ce que voir (aujourd’hui) ? ». Ces Leçons de regard seront introduites et mises en discussion par Renaud Ego, poète et essayiste, et des invités tels que le critique et historien du cinéma Jean-Michel Frodon. Parallèlement à ces rencontres, les  conférenciers seront invités à choisir et commenter, face à une caméra, une ou deux œuvres de l’exposition. Ces enregistrements seront mis en ligne sur le site du MuCEM.

 

  • Performance

Lecturade méditerranéenne
par Virginie Thomas et Mathias Poisson.
Lecturade méditerranéenne est une performance à deux voix. Elle prend la forme d’une dérive sonore, visuelle et orale qui raconte les promenades du bord de la mer dans les villes de la Méditerranée. Plongés dans l’obscurité des matières sonores de villes, Virginie Thomas et Mathias Poisson décrivent leurs errances à Alger, Marseille, Beyrouth, Naples ou Montpellier. On entend le craquement de leur pas, leurs chansons et leur souffle. Des espaces de déambulation se dessinent, se superposent, et se succèdent dans une dérive au rythme du ressac et de la marche.

 


 

AUTRES EVENEMENTS

 

  • Des papous dans la tête

France Culture se pose à Marseille pour proposer dans l’Auditorium Germaine Tillion l’enregistrement en public de l’émission radio Des papous dans la tête, le samedi 7 novembre à 18h.

 

Des soirées exceptionnelles à la découverte d’une exposition… Au MuCEM, le vernissage est une fête ! Ce soir, zoom sur l’exposition J’aime les panoramas : une vingtaine d’étudiants mène la visite à travers des interventions originales, parfois jouées ou en musique.

En partenariat avec Aix-Marseille Université et l’association étudiante Courant d’art.

 

Restitution des actions menées avec des habitants du quartier de Frais Vallon, avec des classes environnement et d’autres structures du champ social de Marseille, le samedi 21 novembre.

 


 

#JaimelesPanoramas en ligne

 

L'exposition J'aime les panoramas se retrouve aussi en ligne pour que tout internaute puisse en vivre l'expérience de cette exposition :

- Une application #PanoramaExquis pour une expérience participative unique en ligne

- Des visites guidées en live sur Périscope

- Un hashtag dédié #Jaimelespanoramas sur les medias sociaux :

> Le Mucem sur Facebook

> Le Mucem sur Twitter

> Le Mucem sur Instagram

> Le Mucem sur Vine

> Le MuCEM sur Périscope
 

Vendredi 20 Novembre 2015

Performance
Temps fort Qu’est ce que voir ?
Vendredi 20 novembre à 19h et samedi 21 novembre à 19h30

Jeudi 5 Novembre 2015

Rencontre
Temps fort Qu’est ce que voir ?
Jeudi 5 novembre 2015 à 19h

Vendredi 6 Novembre 2015

Débat
Temps fort : Qu’est ce que voir ?
Vendredi 6 novembre 2015 à 19h
Rencontre
Temps fort : Qu’est ce que voir ?
Vendredi 6 novembre 2015 à 19h
Débat
Temps fort Qu’est-ce que voir ?
ANNULÉ | Samedi 21 novembre 2015 à 17h30
Rencontre
Temps fort Qu’est-ce que voir ?
ANNULÉ | Samedi 21 novembre 2015 à 17h30
Installation
Du 9 novembre 2015 au 29 février 2016

Dimanche 8 Novembre 2015

Théâtre
Rencontres à l’échelle
Dimanche 8 novembre 2015 à 16h
Lecture
Rencontres à l’échelle
Dimanche 8 novembre 2015 à 16h

Mardi 17 Novembre 2015

Rencontre
à la Villa Méditerranée
Mardi 17 novembre 2015 à 19h30, Villa Méditerranée, esplanade J4

Visites et activités

Nuit Vernie

 

Des soirées exceptionnelles à la découverte d’une exposition… Au MuCEM, le vernissage est une fête ! Ce soir, zoom sur l’exposition J’aime les panoramas : une vingtaine d’étudiants mène la visite à travers des interventions originales, parfois jouées ou en musique.

 

En partenariat avec Aix-Marseille Université et l’association étudiante Courant d’art.

 

 


 

Panoramixte

Restitution des actions menées avec des habitants du quartier de Frais Vallon, avec des classes environnement et d’autres structures du champ social de Marseille, le samedi 21 novembre.

 


 

Visites guidées en live sur l'application Periscope

 

Le MuCEM a ouvert son compte sur l'application de video live-streaming "Périscope" afin de faire découvrir l'exposition Panorama à tout internaute. Téléchargez l'application Périscope sur votre smartphone (iOS et Android) et connectez-vous au compte @MuCEM_Officiel pour suivre en direct un mardi par mois à 12h pétantes, les explications passionnantes du commissaire Jean-Roch Bouiller.

  • 17/11 à 12h
  • 18/12 à 12h
  • 19/01 à 12h
  • 23/01 à 12h

 


 

UNE APPLICATION POUR UNE EXPERIENCE PARTICIPATIVE UNIQUE #PANORAMAEXQUIS

 

Collaborez au premier grand panorama infini participatif en ligne ! Basé sur le principe du cadavre exquis photographique, laissez-vous inspirer par la dernière photo du panorama et complétez-le en postant la vôtre. Au tour ensuite du prochain photographe internaute d'être inspiré par votre photo et de poster la sienne... et ainsi de suite ! Les 100 premiers contributeurs gagnent une entrée à l'exposition.

> Application #Panoramaexquis

Éditions

J'aime les panoramas. S'approprier le monde

 

De Jean-Marc Besse, Jan Blanc, Jean-Roch Bouiller, Hervé Brunon, François Cheval, Michel Collot, Bernard Comment, Céline Flécheux, Laurence Madeline, Michel Maffesoli, Alexandre Quoi et Alice Thomine-Berrada.

Sous la direction de Laurence Madeline et de Jean-Roch Bouiller

 

Ce livre commence sur une séquence de film. Arrivant sur un promontoire face au canal de Suez, OSS 117, le héros incarné par Jean Dujardin, déclare « J’aime les panoramas ! ». Banalité de cette exclamation, de cette scène où tout un chacun peut se reconnaître, découvrant un point de vue. Mais en même temps, enjeu géopolitique de ce morceau de terre entre deux mers, dimension matérielle et idéologique de la construction du regard, sentiment de domination, voire de possession, exprimé par cette phrase – en un coup d’œil, s’approprier le monde...

Cet ouvrage cherche à interroger les différents aspects contradictoires propres au concept de panorama. À travers des œuvres, des documents et des objets d’horizons divers, à travers des essais pluridisciplinaires, ce catalogue d’exposition redéfinit les caractéristiques de la vision panoramique et en renouvelle notre conception.

 

 

Coédition MuCEM / Flammarion
16 x 31 cm, 256 p. et 6 dépliants
39,90 € TTC

 

 


 

Les librairies du J4 et du fort Saint-Jean sont ouvertes tous les jours (sauf le mardi) aux heures d’ouverture du MuCEM.

Catalogues d’exposition

Catalogues d’exposition
S'approprier le monde

Collections permanentes

Collections permanentes
Collections permanentes

Partenaires médias

Partenaires médias nationaux

[DOSSIER PEDAGOGIQUE] J'aime les panoramas

Le dossier pédagogique de l'exposition J'aime les Panoramas à destination des enseignants est diponible en ligne : 

Télécharger le dossier pédagogique 

 

Partager
 

[AUDIOGUIDE] J'aime les panoramas

Audioguide disponible en français et anglais.

 

Tarif unique de location 2€

 

Disponible aux points billetterie du MuCEM (J4 et fort Saint-Jean)
 

Partager
 

J'AIME LES PANORAMAS

Du 4 novembre 2015 au 29 février 2016
MuCEM J4 – Niveau 2 – 1150 m2

 

Exposition temporaire, organisée conjointement par le MuCEM avec les Musées d’Art et d’Histoire de Genève.

 

Commissariat : Laurence Madeline, conservateur en chef, responsable du pôle Beaux-Arts des Musées d’Art et d’Histoire de Genève, et Jean-Roch Bouiller, conservateur en chef, responsable du secteur art contemporain au MuCEM.
Scénographie : Adrien Rovero Studio
Graphiste : Camille Sauthier, Atelier Valenthier

 

Massifs de montagne ou côtes méditerranéennes, certains lieux ont la faculté d’offrir à leurs visiteurs des points de vue privilégiés qui procurent le sentiment de dominer le monde, de le posséder voire de s’y dissoudre.

 

Le mot « panorama » naît une première fois en Angleterre en 1787. Il désigne alors une construction circulaire au centre de laquelle le spectateur se place pour découvrir un paysage ou une scène historique, reproduits de façon illusionniste et qui se déploie autour de lui, à 360°. Il apparaît sous un autre jour, en France, en 1830, où il devient simplement l’expression d’un large paysage, d’une vue étendue. Puis son sens rebondit pour devenir la succession d’images qui se présentent à la pensée comme une vision complète ou l’étude quasi exhaustive d’un sujet…

 

Ces différentes acceptions traduisent bien tout ce qui se trouve en substance dans le phénomène panoramique : le rôle central du regard, une certaine appropriation du monde qui en découle, le sentiment de dominer une situation par la simple vision large et entière que l’on peut en avoir... En donnant l’illusion de la réalité au point de parfois la concurrencer, les différentes formes de panoramas posent de fait la question de la construction du regard.

 

L’exposition J’aime les panoramas, fruit d’une étroite collaboration entre les Musées d’Art et d’Histoire de Genève et le MuCEM, à Marseille, cherche à montrer comment la notion de panorama dépasse les catégories habituelles de la représentation (beaux-arts, art contemporain, photographie, cinéma, industrie, pratiques amateur…). Issue d’une logique scientifique et militaire avant d’être accaparée par la société du spectacle, l’expérience panoramique pose la question de notre rapport au monde ou au paysage, maîtrisé ou inconnu, au tourisme de masse, à la consommation de points de vue formatés, à l’image comme source de divertissement.

 

Du premier dessin de panorama déposé par l’inventeur américain Robert Fulton à l’Institut national de la propriété intellectuelle de Paris, en 1799, à 360° room for all colours, de l’artiste danois Olafur Eliasson, réalisée en 2002, l’exposition propose un éventail chronologique large. En réunissant des œuvres d’artistes tels que Jeff Wall, Peter Greenaway, David Hockney, Vincent Van Gogh, Gustave Courbet, Gerhard Richter, Jan Dibbets, François Morellet, Ellsworth Kelly, elle souligne la diversité des propositions artistiques influencées ou marquées par la notion de panorama.

 

Des relevés photographiques des Alpes à ceux des champs de bataille en passant par les papiers peints, les cartes postales ou les films, registres, médiums et univers se mélangent et renouvellent le regard que nous portons sur le monde et sur la fonction du spectateur.

 


 

NAISSANCE D'UNE EXPOSITION

 

"Cette exposition est née d’un quiproquo autour de la réplique « J’aime les panoramas », prononcée par Jean Dujardin dans le film de Michel Hazanavicius, OSS 117 : Le Caire, nid d’espions. Ces quatre mots ont immédiatement cristallisé par sérendipité les principaux axes de réflexion autour de la notion de panorama. Cette phrase apparaît en effet d’une part comme un lieu commun que tout un chacun pourrait prononcer devant n’importe quel paysage, évoquant contemplation, insouciance et plaisir. D’autre part, le fait que cette parole soit prononcée devant le Canal de Suez, en 1955, un an avant sa nationalisation et les conflits subséquents, témoigne de la potentielle dimension géopolitique de toute entreprise destinée à proposer une vision englobante de la réalité. Les panoramas sont affaire de contemplation, certes, mais également d’appropriation, de domination, voire d’aliénation.

 

La richesse et les paradoxes du sujet se sont imposés en même temps que se sont révélés les intérêts d’un partenariat entre un musée d’art et d’histoire et un musée de civilisations. Chacun apportant sa propre appréhension du savoir, de l’objet, de l’œuvre ; sa perspective depuis des villes comme Genève, ouverte sur des panoramas alpins, et Marseille, dont la géomorphologie offre de nombreux points de vue maritimes.  Au fil du projet, il a été amusant de constater que le 100ème des cent escaliers conçus par Peter Greenaway pour son opération Stairs 1, à Genève en 1994, devait être installé à proximité de l’embouchure du Rhône, à Marseille ou non loin."

 

Jean-Roch Bouiller, conservateur en chef, responsable du secteur art contemporain au MuCEM
Laurence Madeline, conservateur en chef, responsable du pôle Beaux-Arts des Musées d’Art et d’Histoire de Genève

 

Partager
 

Vous êtes journaliste ?
Inauguré en grandes pompes le 15 octobre 1910, le Musée d’art et d’histoire – ou «Grand Musée...
Alpes ou côtes méditerranéennes, certains lieux ont la faculté d’offrir à leurs visiteurs des points de vue...
Dans ses scénographies d’exposition, Adrien Rovero donne forme et volume au propos, afin de prolonger l’...
Les commissaires de l’exposition, Laurence Madeline et Jean-Roch Bouiller, le critique de cinéma Patrick Leboutte et...
Un projet participatif en lien avec l’exposition « J’aime les panoramas » (du 4 novembre...
L'exposition J'aime les panoramas est à voir au MuCEM du 4 novembre 2015 au 29 février 2016. Mais pas que ! Elle se...
L’exposition « J’aime les panoramas », du 4 novembre 2015 au 29 février 2016 au MuCEM, devient un...
Entrez dans le Black Cube pour vivre une expérience optique aux frontières de l’art et de la science ! ...
Installation
Du 9 novembre 2015 au 29 février 2016