• Mon MuCEM
    Déjà inscrit
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour MuCEM - Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    To prevent automated spam submissions leave this field empty.
    Inscrivez-vous
    Inscrivez-vous à Mon MuCEM afin de bénéficier de nombreux avantages.
    Stay
-A +A

[ARCHIVES] Le Monde à l'Envers

Carnavals et Mascarades d'Europe et de Méditerranée

LE MONDE À L’ENVERS - CARNAVALS ET MASCARADES D’EUROPE ET MÉDITERRANÉE

Du 26 mars au 25 août 2014

MuCEM J4 – Niveau 2 – 1 500 m²

 

Commissaire générale : Marie-Pascale Mallé

Commissaires associés : Françoise Dallemagne, Frédéric Mougenot

Scénographie : Massimo Quendolo et Léa Saïto

Co-production / itinérance : Musée International du Carnaval et du Masque à Binche (Belgique), partenaire de Mons 2015, capitale européenne de la culture

[Cette exposition sera présentée au MICM à Binche en Belgique sous une forme réduite (800 m²) de fin janvier à fin juin 2015]

 


 

 

Dans les années 1960, on croyait pouvoir prédire la mort de Carnaval, réduit à une fête enfantine ou à une démonstration folklorique. Finalement, il n’en est rien. Cinquante ans plus tard, le Carnaval se porte bien. Partout, mascarades rurales et parades urbaines renaissent et se réinventent, cherchant à renouer avec des rites très anciens ou s’inspirant de formes revenues de très loin.

 

Le phénomène a pris une telle ampleur que le MuCEM s’y est d’abord intéressé sous la forme d’une « enquête-collecte » destinée à enrichir les collections. Devant l’intérêt des résultats de la recherche, il fut décidé d’organiser sous le titre « Le Monde à l’Envers » une exposition consacrée aux pratiques carnavalesques contemporaines.

 

 

Mais qu’est-ce que le carnaval ?

 

On regroupe aujourd’hui sous cette appellation  des manifestations très différentes :

  • les parades urbaines, liées ou non au calendrier liturgique, anciennes ou récemment inventées
  • les mascarades rituelles de l'hiver, qui commençaient parfois à la Toussaint, caractérisaient ailleurs la période des 12 jours ou de l’Epiphanie ou les « jours gras » précédant le carême. Revisités, ces rites masqués connaissent aujourd'hui un renouveau général
  • les carnavals tropicaux, qui connaissent un succès planétaire. Ils fascinent les Européens qui s’y rendent et sont pratiqués en Europe comme une fête identitaire par les immigrants originaires de la Caraïbe ou de l’Amérique du Sud.   
  • Les rites masqués de la rive sud de la Méditerranée : mascarades de l’Aïd-el-kebir et de l’Achoura dans les zones berbérophones du Maroc, nouvel an berbère (Yennayer) dans l’Algérie Kabyle, Pourim juive. Les mascarades berbères intégrées au calendrier islamique lunaire connaissent aujourd’hui une relance en tant que fêtes berbères anté-islamiques et se transforment parfois en carnavals urbains, comme à Inezgane, dans la région d’Agadir. Comme les parades de Pourim en Israël, les carnavals marocains actuels  relèvent d’une culture mondialisée du carnaval, qui mêle comportements transgressifs, arts de la rue, revendications identitaires et joie de participer à la fête.

 

Si différentes à première vue, ces manifestations ont beaucoup en commun : des personnages archétypiques, que l’on retrouve dans les villes comme dans les campagnes, des comportements récurrents (excès alimentaire, licence sexuelle et scatologie, inversions en tous genres, droit des masques à révéler les inconduites et à critiquer la politique locale ou internationale), mais surtout des représentations communes de la fête. La liberté du carnaval, ses transgressions, ses jeux de masques, son impertinence, sa capacité à mettre en scène les diverses composantes sociales de façon souvent polémique appartiennent à un fonds commun, admis par tous. Le carnaval apparaît aujourd’hui comme une culture commune aux sociétés de l’espace euro-méditerranéen et à celles qui en sont partiellement issues, un substrat très ancien, fait d’emprunts réciproques et de métissages.

 

La plupart des « carnavaleux » savent qu’il s’agit d’une fête largement répandue dans le temps et dans l’espace, même s’ils y participent surtout pour se sentir membres de leur communauté. Vécu à la fois comme une fête identitaire et universelle, le carnaval, par ses jeux de masques et de dévoilement, nous parle des sociétés contemporaines.

 

 

L’exposition « le Monde à l’Envers »

 

Il y a bien des façons d’envisager une exposition sur le carnaval, notamment autour du masque et du déguisement, de la folie collective, en proposant une description historique et typologique des différentes fêtes ou encore une approche plus technique sur les arts de la rue et les savoir-faire développés par les carnavaliers comme par les particuliers, qui donnent libre cours à leur imagination dans la confection des costumes et l’élaboration des chars.

L’exposition « Le Monde à l’Envers » développe un autre point de vue. En effet, après avoir arpenté de 2008 à 2012 des terrains aussi différents que les mascarades des Pyrénées ou des Balkans et les carnavals urbains de Cayenne, Dunkerque ou Notting Hill, il est apparu que la richesse des pratiques carnavalesques actuelles tient aux représentations que l’on en a. L'une des principales raisons du renouveau actuel des carnavals et mascarades est la fascination qu'exercent, sur un public en quête de sens et d'authenticité, les caractères archaïques de la fête carnavalesque. Partout, les mascarades rurales et les carnavals dits « traditionnels » ou « historiques » renaissent, en s'appuyant parfois sur les écrits des ethnologues ou des folkloristes de la fin du XIXe siècle. Acteurs et spectateurs évoquent le besoin de perpétuer un rite « ancestral » et propre à leur communauté, même s’ils le réinventent en grande partie.

 

L’exposition « Le Monde à l’Envers » invite donc à un voyage dans l'imaginaire carnavalesque. Le parcours comporte des moments d’immersion puissants et jubilatoires et des temps de réflexion sur ce que cette fête nous apprend de nous-mêmes et des sociétés contemporaines.

 

Partager
 

#ExpoCarnaval
Lieu : J4 | J4 - niveau 2

Type de public :

Tout Public

Jours et horaires :

J4 | Du 26 mars au 25 août 2014
Conservateur en chef du patrimoine, commissaire générale de l’exposition « Le Monde à l’Envers. Carnavals...
Conservateur du patrimoine. Commissaire associé de l’exposition « Le Monde à l’Envers. Carnavals et...
Chargée de collections et de recherches. Commissaire associée de l’exposition « Le Monde à l’Envers....
Après avoir collaboré avec Jean-Michel Willmotte et Jean Nouvel, Massimo Quendolo fonde sa propre structure. Plusieurs de...
L’exposition Le Monde à l'envers se saisit de la salle comme une grande parade de carnaval, qui serpente au fil...

Vidéos

Informations pratiques

HORAIRES DU J4 ET DU FORT SAINT-JEAN

Ouvert tous les jours sauf le mardi, le 25 décembre et le 1er mai.

 

Horaires d'hiver : 11 h-18 h (jusqu’au 30 avril 2014)

Horaires de printemps : 11 h-19 h (du 2 mai au 4 juillet 2014)

Horaires d’été : 9 h-20 h (du 5 juillet au 31 août 2014)

 

Nocturne le vendredi jusqu’à 22 h.

Dernière entrée 45 minutes avant la fermeture du site

Evacuation des salles 30 minutes avant la fermeture du site.

 


 
 

 

TARIFS

  • Tarifs expositions permanentes et temporaires

Billet MuCEM tarif plein 8 €

Billet MuCEM tarif réduit 5 €

Billet famille 12 € (valable pour 2 adultes et 5 enfants maximum)

Les billets sont valables le jour même pour une entrée dans tous les espaces d’expositions du J4 et du fort St Jean.

 

  • Tarifs expositions permanentes seules

Uniquement disponible à la vente lors des périodes inter-expositions temporaires

Billet MuCEM tarif plein 5 €

Billet MuCEM tarif réduit 3 €

Billet famille 9 € (valable pour 2 adultes et 5 enfants max)

 

  • Tarifs visites guidées

Tarif plein 12 € | tarif réduit 9 € | tarif enfant (6-12 ans) 5 €

Billet MuCEM inclus

Effectif maximum par visite : 25 personnes

 

  • Tarif guide multimédia

Tarif unique de location : 2 € / gratuit pour les visiteurs handicapés

Disponible en 5 langues (français, anglais, espagnol, allemand, italien) aux billetteries.

Tarif applicable en visite individuelle ou en groupe.

 

  • Tarif vestiaire

Un vestiaire gratuit et accessible est situé au niveau -1 du J4 : prêt de fauteuils, de cannes sièges, de poussettes et de loupes.

 

  • Informations et tarifs pour les groupes

Le MuCEM accueille les groupes tous les jours de 9h à 11h, sauf le mardi. En dehors de ces horaires, des créneaux sont ouverts selon la programmation.

Réservation obligatoire au plus tard quinze jours à l’avance pour les visites guidées et une semaine pour les visites autonomes.

04 84 35 13 13 tous les jours de 9h à 18h.

reservation@mucem.org

 

  • Groupes adultes

De 8 à 25 personnes (accompagnateurs inclus).

Visite guidée 1h : tarif plein 240 € / tarif réduit 200 € (billet MuCEM inclus).

Visite guidée 1h30 : tarif plein 260 € / tarif réduit 220 € (billet MuCEM inclus).

Visite autonome : droit de réservation 35 € (billet MuCEM non inclus).

 


 

GRATUITE

Gratuité pour les expositions permanentes et temporaires (Fort St Jean et J4), sur présentation d’un justificatif en cours de validité :

  • Pour tous le 1er dimanche du mois
  • Bénéficiaires de minima sociaux et les titulaires du minimum vieillesse,
  • Demandeurs d'emploi (justificatif de moins de 6 mois),
  • Enfants de moins de 18 ans,
  • Grands mutilés de guerre, grands handicapés civils et anciens combattants, visiteurs handicapés et un accompagnateur (justificatif d'invalidité),
  • Conférenciers et guides interprètes nationaux, régionaux,
  • Journalistes titulaires de la carte de presse,
  • Membres de l'ICOM, de l'ICOMOS et de l'AICA,
  • Titulaires de la carte Culture et un accompagnant,
  • Amis du MuCEM.

 

Gratuité pour les expositions permanentes seules (Le Temps des Loisirs et Galerie de la Méditerranée), du 7 janvier au 24 mars 2014, sur présentation d’un justificatif en cours de validité :

  • Jeunes âgés de 18 à 25 ans inclus,
  • Enseignants titulaires du Pass Education.

 


 

REDUCTIONS

Tarif réduit pour les expositions permanentes et temporaires (Fort St Jean et J4), sur présentation d’un justificatif en cours de validité :

  • Jeunes âgés de 18 à 25 ans inclus,
  • Enseignants titulaires d’un Pass Education et du supérieur en activité en France,
  • Séniors de plus de 65 ans.

 

Tarif réduit sur la programmation artistique et les visites guidées : 

  • Bénéficiaires de minima sociaux dont les titulaires du minimum vieillesse,
  • Demandeurs d'emploi (justificatif de moins de 6 mois),
  • Enfants de moins de 18 ans,
  • Jeunes âgés de 18 à 25 ans inclus,
  • Grands mutilés de guerre, grands handicapés civils et anciens combattants, visiteurs handicapés et un accompagnateur (justificatif d'invalidité),
  • Amis du MuCEM

 

Programmation

Temps fort « Rire, dérision, transgression »
Vendredi 28, Samedi 29 et Dimanche 30 mars 2014

 

 

Pour fêter l’ouverture de l’exposition « Le Monde à l’Envers », consacrée aux « Carnavals et mascarades d’Europe et de Méditerranée », le MuCEM invite artistes et comédiens, penseurs et cinéastes, à illustrer le Rire, la Dérision, la Transgression. Tout ce qui se joue, au fond, dans les pratiques carnavalesques. Le carnaval est un jeu de rôle, un grand théâtre. La compagnie L’Entreprise de François Cervantes présente une nouvelle création, autour du théâtre de masques. Le carnaval, ce moment où « tout est permis », est une invitation, voire une incitation, à la transgression.

 

Le MuCEM donne carte blanche à un artiste-performeur Eric Duyckaerts, un écrivain Frédéric Pajak, et un psychanalyste Fethi Benslama, pour se livrer, chacun à leur manière, à un carnaval des idées ! Le carnaval est l’art de la dérision, de l’outrance, du burlesque… où l’on croise parfois quelques personnages étranges, voire monstrueux.  Comme dans le cinéma de Cipri et Maresco, dont les  œuvres, toujours plus satiriques et blasphématoires, ont scandalisé l’Italie.
Avec le temps fort : Rire, dérision, transgression… C’est le monde à l’envers, au MuCEM !

 


 

Cycle cinéma « Folles Parades »
Du Samedi 8 mars au Dimanche 27 avril 2014

 

 

Le cycle cinéma « Folles Parades » offre un large choix  de 33 films, en collaboration avec Documentaire sur grand écran.

 

« Quand la transgression des rites devient rite de transgression, les masques révèlent l’autre visage de la société, sa part d’ombre rieuse et ricanante, celle dont se repaît parfois le cinéma. Carnaval, fêtes, danse/transe, parade, ivresses... ces jeux de société exaltent les corps et brossent les décors d’une mise en scène déchaînée de l’inconscient collectif. Entrez dans la danse avec une trentaine de films fous. Des films rares où l’imaginaire du cinéaste a frôlé, voire franchi, la border line, cette frontière fragile et violente entre raison et déraison. Des cinéastes de fiction : Tod Browning (Freaks, la monstrueuse parade et L’Inconnu), Marcel Camus (Orfeo Negro), Federico Fellini (Les clowns), Charlie Chaplin (le Cirque) ou Jean-Daniel Pollet (Pourvu qu’on ait l’ivresse)... Des cinéastes de documentaires : Jean Rouch (Les Maîtres fous), Vittorio De Seta (Pasqua in Sicilia), Gian Franco Mingozzi (La Taranta), Pierre Perrault (La bête lumineuse), Henri Storck (Les fêtes de Belgique), Jérôme Le Maire (Le Grand’Tour). Pourvu qu’on ait l’ivresse... »  Annick Peigné-Giuly

 


 

Temps fort jeune public « Le MuCEM fête son carnaval »
Du Samedi 19 au Lundi 28 avril 2014

 

La programmation jeune public propose un temps fort « le MuCEM fête son carnaval ».

 

Petits et grands sont tous invités. Une visite de l’exposition « Le Monde à l’envers » pour les petits,  un atelier de création de masques, et un spectacle sont proposés.

 

Un grand bal masqué est organisé pour danser et se divertir, un moment festif à partager en famille.

Visites et activités

Durant toute la durée de l'exposition du 26 mars au 25 août 2014, le MuCEM vous propose une visite guidée le samedi.

 

  • Visite guidée en français pour les individuels

 

  • Visite guidée en anglais, allemand, espagnol et italien pour les groupes. Sur demande.

Éditions

LE MONDE À L’ENVERS

CARNAVALS ET MASCARADES D’EUROPE ET MÉDITERRANÉE

Collectif sous la direction de Marie-Pascale Mallé

 

Coédition MuCEM / éditions Flammarion

ISBN : à venir

Prix TTC : 39,90 euros

Nombre de pages : 336 pages

Format : 20,5 x 28 cm

 


 

Les librairies-boutiques du J4 et du fort Saint-Jean sont ouvertes tous les jours, sauf le mardi, aux heures d’ouverture du MuCEM.

 

> Tous les catalogues édités par le MuCEM sont à retrouver sur notre page éditions

Catalogues d’exposition

Catalogues d’exposition
Carnavals et mascarades d’Europe et de Méditerranée

Partenaires institutionnels

Dossier pédagogique de l'exposition Le monde à l'envers

Du 26 mars au 25 août 2014, un dossier pédagogique autour de l'exposition vous est proposé :

 

 

  • Disponible sur demande à l'accueil du MuCEM à partir du 26 mars 2014

 

Partager
 

Guide multimedia de l'exposition "Le monde à l'envers"

Pendant toute la durée de l'expositon du 26 mars au 25 août 2014, un guide multimédia est à votre disposition en 3 langues :

 

  • français

 

  • anglais

 

  • espagnol

 

Disponible sur demande aux billetteries au tarif unique de 2 €.

 

Partager
 

Presse - Le Monde à l'envers

Dans les années 1960, on croyait pouvoir prédire la mort de Carnaval, réduit à une fête enfantine ou à une démonstration folklorique. Finalement, il n’en est rien. Cinquante ans plus tard, le Carnaval se porte bien. Partout, mascarades rurales et parades urbaines renaissent et se réinventent, cherchant à renouer avec des rites très anciens ou s’inspirant de formes revenues de très loin.

 

Le phénomène a pris une telle ampleur que le MuCEM s’y est d’abord intéressé sous la forme d’une « enquête-collecte » destinée à enrichir les collections. Devant l’intérêt des résultats de la recherche, il fut décidé d’organiser sous le titre « Le Monde à l’Envers » une exposition consacrée aux pratiques carnavalesques contemporaines.

Partager
 

Vous êtes journaliste ?