III - L'OBJET-MATERIAU : LES SCULPTURES D'ASSEMBLAGE

Dans les années vallauriennes, Picasso compose un nombre important de sculptures d’assemblages selon les principes qu’il avait déjà initiés avant-guerre et qui révolutionnent alors le monde de l’art en trois dimensions. Certaines de ces œuvres apparaissent dans les sections thématiques (Tête de taureau pour la tauromachie, Guenon et son petit pour les jouets par exemple) mais il a paru intéressant de construire, en conclusion de ce parcours, une vraie galerie de sculptures d’assemblage dans lesquelles se lisent aisément et les objets glanés et les matériaux recyclés.

 

Dans ce musée picassien, ces sources d’inspiration prosaïque donnent à l’exposition une chute spectaculaire et signifiante avec cet ennoblissement iconoclaste de tuyaux, de paniers, de cruches, de jouets… offerts à une nouvelle vie. Bel écho au regard qu’à la même époque offre aux visiteurs le Musée national des arts et traditions populaires, consacré à des collections jusqu’alors ignorées et même méprisées.