• Mon MuCEM
    Déjà inscrit
    Saisissez votre nom d'utilisateur pour MuCEM - Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.
    Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.
    To prevent automated spam submissions leave this field empty.
    Inscrivez-vous
    Inscrivez-vous à Mon MuCEM afin de bénéficier de nombreux avantages.
    Stay
-A +A

Après Babel, traduire - Temps fort

Rencontres-débats, cinéma

Dans le sillage de l’exposition Après Babel, traduire, le Mucem propose un temps fort conçu autour de cinq grands entretiens avec des intellectuels internationaux menés par des étudiants de Sciences Po Aix (avec la participation de lycéens marseillais). Deux thèmes majeurs ont été définis, en écho à l’exposition et aux concepts explorés par sa commissaire, la philosophe Barbara Cassin : « Traduire la parole de Dieu » (les 25, 26 et 27 janvier) et « Savoir-faire avec les différences » (les 2 et 3 février). Une programmation cinéma (le week-end des 4 et 5 février) complète le dispositif.

 

Dans le contexte actuel, en France et en Europe, fait de tensions, de replis identitaires et de débats politico-religieux, l’exposition Après Babel, traduire est une formidable occasion pour mettre en débats, à travers la question des langues et de la traduction, les incompréhensions qui s’accumulent. Comment faire monde commun ? Quelle place dans la cité pour la dimension religieuse, en général, et pour les monothéismes, en particulier ? Quels savoir-faire la traduction rend-elle possible dans l’apprentissage de l’Autre ? Le passage par les langues et la traduction ouvre des perspectives nouvelles qu’il s’agit d’explorer, y compris là où des blocages, des interprétations figées et des paroles sacrées peuvent rendre les partages difficiles.

 

Le Mucem crée un dispositif original pour ces soirées, avec notamment les étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence et des élèves de lycées de Marseille.

A partir d’un travail bien en amont sur les textes, les films et les livres des invités, les étudiants préparent la rencontre et ce sont eux qui posent les questions sur scène. Ils ne sont pas ou plus de simples spectateurs d’une soirée de rencontres et de débats mais en deviennent les acteurs, en dialogue avec les personnalités invitées et avec le public.

 

Ce dispositif original de rencontres et débats, qui change le regard et implique des jeunes générations dans le questionnement, a été expérimenté à deux reprises par le Mucem, autour du thème «  Le Bonheur, quel bonheur » en janvier 2015 (avec des invités tels que Pierre Rabhi ou Edgar Morin), et autour de la question « Mais où va la France ? », en janvier 2016, (avec notamment Patrick Boucheron, Sudhir Hazareesingh ou Marie-José Mondzain).

Partager
 

Tarif(s)  : 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Type de public :

Tout Public

Jours et horaires :

Du Mercredi 25 Janvier au dimanche 5 Février 2017
Expositions en cours
J4 | Du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017
Exposition du 14 décembre 2016 au 20 mars 2017   Mucem J4, Niveau 2 (800 m2)     Commissariat général de l’exposition :...
Débat, Rencontre
Mercredi 25 Janvier 2017 à 19h
Avec Nurith Aviv (cinéaste) en conversation avec Malvina Roche, Solène Michel, Laureen Bolton et Marine Delabie (étudiantes...
Débat, Rencontre
Jeudi 26 janvier 2017 à 19h
Avec Frédéric Boyer (écrivain) en conversation avec Sara Madrigal, Pauline Laffaille, Noémie Peycelon et Vanessa Aubry (...
Débat, Rencontre
Vendredi 27 janvier 2017 à 19h
Avec Souleymane Bachir Diagne (philosophe) en conversation avec Thibaut Keutchayan, Victor Rongier, Soukaina Sentissi et...
Débat, Rencontre
Jeudi 2 Février 2017 à 19h
Avec Heinz Wismann (philosophe et philologue) et Martin Rueff (philosophe, poète et traducteur) en conversation avec Clara...
Débat, Rencontre
Vendredi 3 Février 2017 à 19h
Avec Magyd Cherfi (chanteur et écrivain) et Barbara Cassin (philosophe et commissaire de l’exposition) en conversation avec...
Cinéma
Les 4 et 5 Février 2017
  Depuis les intertitres du muet, cette affirmation n’a cessé d’être démentie. Mais si, ensuite, la traduction a souvent...