Boris Charmatz_MoMA_New-York_2013 © Cesar Vayssie

20 danseurs pour le XXe siècle

Boris Charmatz, artiste invité

Spectacles/événements

20 danseurs pour le xxe siècle est une archive vivante de soli du siècle dernier interprétés par des danseurs, performeurs et acteurs. Un sacre de la danse d’un genre nouveau où il fait bon naviguer d’un geste à l’autre, d’écho en écho…

Boris Charmatz a l’art d’infiltrer la danse dans des espaces non conventionnels. Artiste associé pour la saison 2019 au Mucem, après avoir présenté l’inoubliable 10000 gestes au Festival de Marseille 2018, le voici célébrant la danse du xxe siècle. Une promenade balisée par vingt interprètes tout-terrain, véritables guides pour le spectateur qui composera son propre musée. C’est en maître de cérémonie aguerri à tous les pas de côté, tous les imprévus, que le chorégraphe laisse libre cours à ses interprètes tout en créant une partition minutieusement écrite qui va de « Charlie Chaplin à Beyoncé, des pionniers de la danse allemande aux chorégraphes français des années 1980-1990 ». On y croise Isadora Duncan, William Forsythe, Merce Cunningham, Pina Bausch, Dominique Bagouet, Michael Jackson… Ici, ni scène ni espace de représentation pour construire une collection, même éphémère.

En partenariat avec le Festival de Marseille.
Présentation par Boris Charmatz

« 20 danseurs pour le XXe siècle présente une archive vivante. Vingt danseurs interprétant, rappelant, s’appropriant, rejouant, expliquant, transmettant des travaux solo du siècle dernier – célèbres, acclamés ou oubliés – à l’origine conçus ou interprétés par certains des danseurs, des chorégraphes, des artistes modernes ou post-modernes les plus significatifs. Chaque interprète présente ainsi son propre musée. Il n’y a ni scène, ni démarcation d’un espace de représentation : le corps est l’espace ultime pour un musée de la danse.
 
Ce projet, plus que d’héritage, traite d’une sorte d’archéologie : il cherche à extraire des gestes du passé, gestes restaurés, réinterprétés par un corps de danseur, au présent. D’un point de vue métaphorique tout autant que littéral, la collection d’un musée de la danse réside à l’intérieur, au travers du corps des danseurs. Le corps est l’espace de stockage le plus opérant : formé par des gestes, habité de mémoires toutes prêtes à être activées, au présent et au futur. Ce projet offre une approche sauvage de l’histoire : des danseurs exécutant des tâches, tout en faisant ce qu’ils ont envie de faire, à savoir : inventer, dessiner, produire à partir de leurs souvenirs, de leurs connaissances de solos historiques, de leurs propres habitudes de mouvement, de leur état, etc. Il s’agit d’une recherche, d’une investigation, d’une approche muséologique d’un genre nouveau.
 
Les danseurs, performers, acteurs participant à ce projet sont libres de choisir et de se rappeler, d’enseigner, de discourir, de refaire, de reproduire, de se réapproprier les œuvres solo qu’ils souhaitent. Certains de ces travaux sont oubliés, d’autres sont connus de tous… Les savoirs qu’en ont ces interprètes peuvent venir de leur éducation, d’avoir été l’interprète de ces œuvres ; ils peuvent prendre la forme d’une réappropriation sauvage ou d’un hommage respectueux, d’une partition, d’un texte, de la lecture de documents. Les solos sont montrés là où les artistes pensent qu’il est judicieux de les montrer, de les présenter, de les interpréter, mais sans être assignés à un lieu, à un temps strict – sans aucune contrainte quant à la manière de les interpréter, de les donner à voir. Il n’y a pas de scène parce que le projet insiste sur la mobilité, la fluidité des danseurs : pas de programme à suivre, d’horaire à prévoir ; personne ne sait exactement qui va présenter quoi : ni quand, ni où. Mais tout le monde est invité à échanger, à parler, à interroger, à commenter. »
 
Boris Charmatz

Crédits

Création 2012 | Compagnie Terrain - Un projet proposé par Boris Charmatz / Terrain 
Production Terrain - Direction : Boris Charmatz - Association subventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication et la Région Hauts de France ; Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne – direction Boris Charmatz
Spectacle créé en 2012 au Musée de la danse en collaboration avec Les Champs Libres (Rennes)
La chorégraphie de Merce Cunningham est interprétée avec la permission et le soutien du Merce Cunningham Trust, programme présenté dans le cadre de la Cunningham Centennial Celebration. Tous droits réservés.

Danseurs

Djino Alolo Sabin, Mackenzy, Magali Caillet-Gajan, Boris Charmatz, Raphaëlle Delaunay, João Fiadeiro, Christophe Haleb, Filipe Lourenço, Tatiana Julien, Laurence Laffon, I-Fang Lin, Ioannis Mandafounis, Julien Monty, Sonja Pregrad, Fabrice Ramalingom, Marlène Saldana, Sònia Sánchez , Asha Thomas, Javier Vaquero Ollero, Frank Willens

 

Tarif

Billet d'exposition : 9,5 € / 5 €

Place J4
Heure 3h
Day and time

Samedi 29 et dimanche 30 juin 2019 de 17h à 20h, dans différents espaces du Mucem

Next date(s)

  • Samedi 29 juin 2019 at 17h00

  • Dimanche 30 juin 2019 at 17h00