Horloge au sol

1972.60.6.1-5

Description

Basse-Normandie, Manche
Orenge

Merisier, mouluré, taillé, gravé, sculpté, chantourné

Fer, forgé, cloué

Cuivre, façonné

Émail, peint

Verre, taillé

Étain, moulé, soudé, assemblage

Métal, moulé, soudé, assemblage

Laiton, moulé, soudé, assemblage

Hauteur : 1.89 m

Largeur : 43 cm

Profondeur : 28.5 cm

Poids : 51.2 kg

En merisier taillé, assemblé, sculpté, mouluré avec dispositif d'horloge à pendule et poids constitué de divers métaux. Le style du décor de l'horloge utilise le répertoire roccoco. Gaine principale (.1) droite à une porte comportant trois panneaux : le panneau inférieur est de forme rectangulaire mouluré avec décor de rais de coeurs et partie supérieure chantournée. Le panneau central est également rectangulaire avec la partie supérieure en arc de cercle vers l'intérieur. Au centre un oculus en verre circulaire encastré dans le bois qui est mouluré et présente le même décor de rais de coeurs. Au dessus le dernier panneau dessine une forme asymétrique de cartouche chantourné, mouluré en bordure et décoré de rais de coeurs. La base est évasée et est manifestement refaite. Les côtés sont constitués de trois panneaux de bois moulurés séparés par des traverses. L'arrière est composé de deux plaques rectangulaires verticales et trois traverses horizontales. La tête de l'horloge (.2) est de forme rectangulaire avec une corniche à degrés sur les côtés et cintrée en façade avec deux registres de rais de coeurs et un motif de corde sculpté en dessous. La porte vitrée de la façade est constituée d'un cadre en bois sculpté découpé en partie supérieure suivant la découpe de la corniche et orné d'une frise de rais de coeurs sur le tour et une frise végétale en partie supérieure. Sur chaque côté, une petite porte vitrée avec le cadre en bois découpé en forme de cartouche arrondi en partie supérieure et inférieure. Toutes les portes du .1 et du .2 comportent une petite poignée à pivot avec un bouton ovale. Cadran d'horloge (.3) constitué d'une plaque de cuivre ajourée et finement gravée, représentant en partie supérieure au coq encadré de deux oiseaux sur des guirlandes végétales encadrant un médaillon lisse. En partie inférieure, des guirlandes végétales et une coquille encadrent une plaque en émail peint. Au centre le cadran proprement dit comporte vingt-quatre plaques en émail peint, douze disposés sur un premier registre concentrique avec des chiffres romains et douze plus petites sur le registre concentrique extérieur avec les chiffres arabes. Au centre un décor végétal en relief et deux aiguilles en fer découpé. A l'arrière du cadran, le mécanisme avec nombreux rouages en métal, surmonté d'une sonnette hémisphérique. Le pendule (.4) en cuivre est constitué d'une longue tige et d'un disque gravé d'un cercle et d'un point vissé à l'arrière. Deux petits poids sont attachés par un anneau à une corde (.5) nouée et présentent une inscription moulée. Ils étaient vraisemblablement suspendus au mécanisme.

Don:Georges Toudouze